Interview de Gwenael Ricou - Co-fondateur du réseau Wefit.club

    Interview de Gwenael Ricou - Co-fondateur du réseau Wefit.club

    Découvrez l'interview de Gwenael Ricou, co-fondateur du réseau Wefit.club

    Présentation

    Je suis Gwenael Ricou, co-fondateur du réseau Wefit.club, j’ai 35 ans et je suis éducateur sportif depuis 2005, je suis diplômé du CREPS de Nantes. 


    Je suis associé à Vincent Belliard qui est co-fondateur de la marque Wefit. Diplômé de l’école de commerce de Tours, nos profils sont complémentaires : d’un côté le terrain de l’autre les chiffres. 

    Nous avons eu notre première entreprise ensemble en 2011 puis la seconde en 2013 en tant que franchisés Orange Bleue.

    En 2015 nous n’avons pas renouvelé notre contrat avec l’orange bleue afin de créer l’enseigne Wefit.Club.


    Nous avons ouvert notre premier Wefit.Club a Angers en 2015.

    Rapidement, nous nous sommes développés en licence de marque avec l’ouverture du Wefit.Club Segré par des amis de la tête de réseau (Vincent Bouillé et Gaëlle Rallu Bouillé ) 

    Une belle expérience et une belle réussite  puisqu’ils ont vite dépassé leur seuil de rentabilité. 

    Puis Norman Fraslin, salarié au Wefit.Club Angers,  a souhaité se lancer dans l’aventure Wefit.Club et a ouvert un club à Doué-la-Fontaine .

    En Mars 2019, Vincent et Gaëlle ont ouvert leur deuxième club au Lion d’Angers en 2019 et Norman a également un projet de second club.

    Ces réussites nous ont donné envie de nous rapprocher de “Toute la Franchise” afin de nous apporter davantage de contacts et accélérer notre développement.

    Le réseau a aussi grandi grâce aux recommandations de nos franchisés et/ou fournisseurs. 


    Aujourd’hui, nous comptons 25 clubs dans l’Ouest de la France et 4 clubs en cours d’ouverture . 

    Ce sont des clubs généralistes avec des espaces cardio, musculation et cours collectifs.


    La licence de marque Wefit.club est née en 2015. 

    Aujourd’hui, nous nous développons plutôt dans des petites villes qui ont un bassin de population de 15 000 habitants et ainsi éviter une trop grande concurrence comme dans l’ensemble des grandes métropoles françaises .


    Nous avons différents types de gérants :

    - Un peu moins de la moitié sont des anciens coachs 

    - Un peu plus de la moitié sont des reconversions professionnelles 

    - Nous avons également un investisseur pur 

    Il est agréable de constater que plusieurs de nos licenciés souhaitent ouvrir plusieurs clubs. 

    C’est un marqueur de réussite et de confiance.


    Adaptation face au Covid-19

    L’adaptation face à la crise sanitaire 

    Nous avons tous été pris de cours, je me souviens qu’en Janvier 2019 quand on commençait à en parler à la télé, on était loin d’imaginer qu’on en arriverait là. 

    Nous nous sommes réunis avec tous les licenciés suite à l’annonce du premier confinement. Le but du réseau était commun, nous voulions réfléchir aux bonnes pratiques et trouver des idées ensemble. Tout de suite, nous avons voulu garder une prestation, un lien, un contact avec nos adhérents ainsi que de la communication pour les personnes souhaitant découvrir Wefit. 

    Rapidement, nous avons mis en place un planning commun de cours live avec les franchisés Wefit. Chaque franchisé mettait alors à contribution un de ses coachs (ex : Lundi matin 8h cours de CAF par le club de Segré puis mardi 10h cours de step par le club de Loches). Nous avons réussi à proposer 40 cours par semaine pendant le premier confinement. Actuellement, il y a encore 26 cours live proposés par semaine, nous avons réduit l’offre car il y a davantage de personnes qui continuent à travailler que lors du premier confinement. 

    Le réseau s’est également concerté au sujet des prélèvements. 


    Pour le premier confinement, nous avons laissé différents choix à nos adhérents : 

    - être prélevé à 100 %

    - être prélevé à 50 %

    - ne pas être prélevé


    Nous avons réussi à maintenir 50 à 60 % des prélèvements grâce au soutien de nos adhérents. 

    Pour le deuxième confinement, nous avons bénéficié des aides de l'État donc nous n’avons pas prélevé nos adhérents.

    Si nous venons à être confinés une troisième fois, il nous faudra réfléchir à une autre stratégie. 

    Nous avons surtout des réserves sur la date et les conditions de réouverture car il y aura forcément des résiliations et nous n’aurons plus les aides de l’état. 

    Il est donc difficile de prévoir comment cela va se passer.


    Les contraintes et opportunités liées à cette période

    Les contraintes sont certainement les mêmes que pour beaucoup d’autres clubs : pertes de revenus et d’adhérents. 

    Au niveau des opportunités, nous avons pu faire des travaux dans certains clubs. 

    Par ailleurs, nous avions déjà un lien fort entre franchisés mais cela s’est renforcé car nous communiquons très régulièrement notamment via Zoom. Dans l’adversité, on se sert les coudes. 


    Enfin, cela nous a permis de recevoir des demandes et/ou des prospects pour l’ouverture d’un club. Beaucoup de ces personnes étaient en plan social dans leur entreprise et avec la somme touchée lors de leurs départs , elles souhaitent ouvrir leurs Wefit.Club . 


    Tendances et perspectives 

    Les outils indispensables à la gestion client et à la fidélisation

    A mon avis une fois que les clubs pourront réellement rouvrir et reprendre leur activité, les gens reprendront le cours de leur vie et ils auront envie de retourner en club. Les lives Facebook, les plateformes, ça existait avant la crise sanitaire et ça existera toujours mais les gens veulent du lien social. 

    A la réouverture, nous reprendrons donc notre fonctionnement habituel avec Resamania et l’application Club Connect.


    L’évolution du fitness suite à cette période 

    Notre milieu va changer, il va y avoir des fermetures dans les prochains mois. C’est un milieu qui souffrait déjà notamment avec l’arrivée de gros low coster. La pandémie n’a pas aidé. On était un milieu assez peu structuré, la pandémie et ses conséquences vont redistribuer les cartes. 

    Je pense également que la population a pris conscience de l’importance de la santé physique et mentale donc le sport va prendre de l’ampleur. Les clubs vont certainement se spécialiser davantage pour répondre à la demande :

    - spécialisation avec un important parc machines  comme Fitness Park ou Basic Fit

    - spécialisation centrée sur les small group et donc plutôt sur le côté humain 

    - spécialisation dans le sport santé 

    Puis d’autres nouveautés vont faire bouger le milieu du fitness prochainement, par exemple certaines enseignes low cost allemandes ne sont pas encore présentes en France 


    Les objectifs à venir

    Nos principaux objectifs sont de revoir nos adhérente dans nos clubs et de continuer notre développement sur le territoire français .

    Nous avons actuellement 25 clubs dans l’Ouest de la France. 

    Nous souhaitons en ouvrir 10 par an, l’objectif n’a pas été atteint en 2020 puisque nous en avons ouvert seulement  5 à cause de la crise sanitaire .

    Pour 2021, nous espérons pouvoir réaliser nos nos objectifs tout en donnant nos priorités sur l’accompagnement et la qualité. 

    Nous nous sommes d’abord développer dans l’Ouest mais aujourd’hui nous avons la structure pour ouvrir des clubs dans la France entière. 

    La santé financière de nos franchisés est aussi au cœur de nos préoccupations . Le fait d’être dans des plus petites villes est un avantage car les loyers sont moins importants et les clients plus fidèles .


    Je tenais à ajouter que j’ai une pensée pour Jean-Marc Nussbaum, gérant du Wefit.club St Sébastien. Il a malheureusement dû définitivement fermer son club car il n’a pas été aidé par l’état.

    Derniers articles

    1. Interview de Thierry Vallenet - Président d'Elancia
    2. Réserver avec Google
    3. Interview de Nicolas Mousquès - Groupe Impulsion