Comment travailler sa mobilité

    Comment travailler sa mobilité

    Elle est ce qui nous permet d'avoir de la flexibilité et de la souplesse articulaire afin d'effectuer les mouvements fonctionnels de notre quotidien. En sport elle nous fait aller plus loin dans l'amplitude des exercices et évite les blessures. Elle, c'est la mobilité et il existe plusieurs manières de la travailler.

    Vous pouvez être souple et arriver à faire un grand écart, mais être incapable d'effectuer un vrai squat avec fesses au niveau des genoux ou un arraché (snatch) sans être no rep dans votre placement. Et oui, la mobilité n'a en fait rien à voir avec la souplesse que l'on développe en stretching. Cette souplesse des articulations, on peut l'améliorer tout d'abord grâce aux auto-massages.

    Les auto-massages

    Ce sont eux qui permettent de retirer les noeuds (les fameux trigger points) sur vos tissus afin que ces derniers puissent s'étirer correctement, et donc vous faire gagner en amplitude. A l'aide d'une balle de tennis ou d'un foam roller, on va venir appuyer sur ces points de tension (et entre nous c'est tout sauf agréable, mais c'est efficace) lentement et en s'arrêtant sur la zone douloureuse pour dénouer tout cela.

    Les étirements

    Le principe de l'étirement pour gagner en amplitude est de rester dans une position où le muscle choisi s'allonge, tout en respirant profondément. Sans donner d'à-coup, il suffit de tirer doucement sur le muscle sans être brusque et en y allant progressivement. C'est ce qu'on appelle un étirement passif, qui permettra de soulager vos articulations. En parallèle, un étirement dynamique qui mobilise une articulation, à l'aide d'une barre par exemple pour gagner en mobilité au niveau des épaules, va travailler l'ouverture et l'amplitude avec le maintien de la posture sur un cours laps de temps, environ deux secondes.

    Les exercices

    Certains mouvements spécifiques peuvent être travaillés afin de donner plus de mobilité au haut et au bas du corps ; les deux plus connus et les plus efficaces étant les squats et la mobilité des épaules. Le principe du squat n'est ici pas d'en effectuer toute une série mais de maintenir la position basse sur une certaine durée (environ 30 secondes à répéter 5 fois). Cette posture permet ainsi de travailler l'ouverture des hanches et par la même occasion celle des chevilles. Attention cependant à conserver vos pieds bien à plat sur le sol et à écarter les genoux pour pouvoir descendre le bassin le plus bas possible. Pour éviter dans la vie de tous les jours et surtout en musculation ou en CrossFit de se faire mal au niveau des lombaires, avoir de la mobilité au niveau des épaules est important. Pour se faire il vous suffit de vous armer d'un bâton, d'un pvc ou d'une barre à vide à tenir des deux mains à l'horizontal, et de passer ce dernier derrière puis devant le corps, en y allant délicatement, l'exercice étant assez difficile. Le dos comme votre corps doit bouger le moins possible et les abdos doivent être gainés. Pensez à resserrer les omoplates lorsque vous passez votre barre derrière votre dos et à bien respirer. Le mouvement peut-être répété une dizaine de fois et la position à l'arrière du dos peut-être maintenu quelque secondes afin d'accentuer l'étirement.

    - Sophie V.

     

    Derniers articles

    1. Comment se motiver à faire du sport quand il fait froid et nuit ?
    2. Bien s'équiper pour s'entrainer dehors en hiver
    3. Nos idées cadeaux à offrir à une sportive