Sport aux Etats-Unis versus sport en France

    Sport aux Etats-Unis versus sport en France

    Légion aux Etats-Unis, le sport fait partie intégrante de la culture du pays, poussant même maintenant les portes des églises. Bien qu'il soit de plus en plus mis en avant en France, il y quand même un monde, en plus d'un océan, qui nous sépare.

    La culture sport commence dès l'école

    Avouons-le, le sport chez nous est vu dès l'école comme la corvée gymnase, stade ou piscine que les filles dès le collège tentent de sécher (merci les règles douloureuses). Là où nous Français allons envisager le sport à l'école comme une récréation, un défouloir souvent opposé à l'activité cérébrale plus importante et plus considérée, aux Etats-Unis on inculque dès le plus jeune âge la culture du sport en donnant beaucoup d'importance aux matchs des enfants, ou en faisant tout un tintamarre autour d'un gala de danse. Intégrer l'équipe des « cheerleaders » les fameuses pom pom girls au collège ou lycée relève du Saint-Graal, alors qu'en France, au-delà du déguisement, les pompons et les costumes de majorette sont vus comme ringards.

    Le sport et l'université

    En France, quasiment seules les notes et appréciations pèsent sur un dossier d'admission à l'université. Aux Etats-Unis, le sport pèse dans la balance, et en ayant le niveau pour intégrer les équipes sportives des universités, les étudiants peuvent bénéficier de bourse scolaire. D'ailleurs les compétitions étudiantes passionnent les foules, voire plus que les ligues professionnelles, lorsque les universités du pays s'affrontent, toutes disciplines confondues.

    Le sport est fédérateur

    Le Super Bowl chez les Américains c'est la soirée de l'année avec Thanksgiving. Dans un bar mais le plus souvent organisée à la maison, la soirée du Super Bowl est l'occasion de boire de la bière, de manger tout ce qu'il ne faut pas type Nachos, poulet frits et autres petites cochonneries pas healthy mais tout à fait conviviales, et de faire de ce moment une vraie soirée de partage, suspens et enthousiasme. On connait cela de temps à autre avec la coupe du monde lorsque les Français sont en finale, ce qui limite l'occasion d'organiser ce type de soirée et de rassembler. Que ce soit le football américain, le baseball ou le basketball, le sport tient une place prépondérante dans la vie de chaque habitant américain qui porte dans son coeur et soutient les équipes de sa ville même s'il ne pratique pas.

    Le sport à l'église

    Ce concept-là n'a pas encore traversé l'Atlantique et il a fait grand bruit aux Etats-Unis : les churchs gym, ou églises-gymnases en français. Avoir un esprit sain (jeu de mot) dans un corps sain est donc l'objectif principal de ces communautés qui intègrent dans leur sacristie des tapis de course, des cours de yoga ou de pilates. Evidemment le rap et la pop ou l'électro n'ont pas leur place, on s'entraine plutôt sur fond de psaume. Au-delà du fait que certains pensent que s'entrainer à l'église évite les jugements et les regards pouvant être rencontrés en salle de sport, on est aussi dans une lutte contre l'obésité qui reste inquiétante dans l'ensemble du pays.

    Sophie Vilmont

    Derniers articles

    1. Qu'est-ce que la programmation d'entrainement ?
    2. Swedish Fit : le sport pour tous
    3. Mihabodytec : on aime ou pas ?