Bien s'équiper pour s'entrainer dehors en hiver

    Bien s'équiper pour s'entrainer dehors en hiver

    Dur dur de continuer à s'entraîner dehors avec les températures d'hiver (bien que l'on soit encore officiellement en automne !). Option salle d'un côté, option plaid-canapé de l'autre, il reste néanmoins une troisième option qui s'offre à vous : continuer à vous entraîner dehors mais en prenant soin de correctement vous équiper. Suivez le guide.

    Si le froid engourdit un peu les muscles et donne plus envie de rentrer au chaud chez soi que de se faire une sortie footing, du fractionné ou un circuit-training au grand air, s'entrainer dehors en hiver a cependant des points positifs. Déjà le froid permet de brûler plus de calories, mais surtout on peut s'oxygéner malgré tout et profiter un peu de la lumière dehors, à supposer que l'on s'entraine entre 8h et 17h. Et c'est tout un art de savoir bien s'équiper afin de ne pas avoir froid et de se sentir à l'aise et libre de ses mouvements.

    Une couche près du corps

    Cette première couche va vous permettre de garder votre corps au chaud, dans la mesure où elle faut qu'elle soit moulante et donc bien près du corps. Pas de t-shirt ou de haut large, mais un haut léger à manches courtes ou longues qui fasse un peu effet seconde peau. Attention on ne parle pas non plus d'un haut de compression. Votre vêtement doit être très près de la peau mais pas non plus collé, vous devez pouvoir être à l'aise dedans. On bannit le coton et privilégie un tissu synthétique ou un haut thermique.

    Une couche isolante

    Par-dessus vous allez pouvoir ajouter un haut isolant et qui vous maintienne au chaud. L'idée est de pouvoir évacuer la transpiration vers l'extérieur tout en gardant la chaleur de votre corps. Pour cela mieux vaut se diriger vers des vêtements un peu techniques dont les propriétés pourront bien emprisonner l'air autour de votre corps. Vous pouvez opter pour une couche polaire s'il fait bien froid ou en tissu synthétique.

    Une couche protectrice

    Celle-ci va servir à vous isoler du vent et des intempéries comme la pluie ou voire même la neige. Bien qu'elle doive être imperméable, on lui demande également d'être coupe-vent et respirante et de pouvoir elle aussi évacuer la transpiration. Selon que vous courriez ou que vous fassiez un circuit training, ainsi les manches longues sur cette veste seraient plus recommandés pour courir, alors que pour un circuit qui inclura par exemple des burpees ou des pompes, il sera plutôt conseillé d'avoir une veste type doudoune sans manche puisque les bras chaufferont et que vous aurez besoin de pouvoir les bouger facilement.

    Le legging

    Les courageux pourront tenter le short tant que les températures restent proches de zéro, mais dès qu'elles tombent dans le négatif il est impératif de porter un legging, notamment un collant de running pour être bien libre de ses mouvements. Certaines marquent proposent des leggings doublés pour être bien au chaud.

    Protéger les extrémités

    N'oubliez surtout pas de porter des gants des chaussettes assez épaisses et un bonnet ou un bandeau pour bien protéger les extrémités de votre corps, celles-ci étant d'importantes sources de déperdition de chaleur. Vous aurez beau être parfaitement protégé par vos vêtements, si vous avez froid à la tête, aux pieds ou aux mains, vous ne pourrez pas vous réchauffer.

    Sophie Vilmont

    Derniers articles

    1. Les astuces pour bien s'hydrater quand il fait chaud
    2. Le Wrestling Training : l'entraînement fitness issu de la lutte
    3. Le Bootcamp, l'entraînement du moment !