Un peu de souplesse dans ce monde de fitness !

    Un peu de souplesse dans ce monde de fitness !

    Parce qu'elle permet de préserver ses articulations, d'améliorer sa mobilité et d'allonger ses muscles, la souplesse est une partie de son entrainement importante à travailler. Etre flexible permet, comme dans la vie, de s'adapter aux situations. Comment la travailler ? Peut-on tous être souple ? On fait le point avec Clio, notre yogi auteure.

    MaSalleDeSport : A quoi cela sert-il d'être souple ?

    Clio Pajczer : La souplesse est un gage de bien-être, elle permet d'avoir plus d'énergie, plus de motivation et moins de fatigue ! Dans la vie quotidienne comme au sport, être souple aide à accomplir les mouvements avec beaucoup plus de facilité et d'amplitude. Faire du stretching (utilisé dans le yoga, la gymnastique, les Pilates, les arts martiaux...) va permettre de reconnecter toutes les zones du corps, d'évacuer le stress, de favoriser le retour au calme intérieur et une prévention des douleurs articulaires et musculaires comme par exemple le mal de dos.

     

    Pouvons-nous tous être souple ?

    Clio Pajczer : Nous ne sommes pas tous égaux en terme de souplesse. Par exemple pour le grand écart, cela va dépendre de la forme de nos hanches. Mais quelque soit notre âge ou notre niveau, il n'est jamais trop tard pour commencer à s'assouplir et à préserver nos articulations. Tout le monde peut être souple mais cela demande patience et persévérance. il faut écouter son corps et aller à son rythme. Il n'y a pas de règle sur la vitesse de progression mais j'ai souvent remarqué un bien-être et des progrès rapides sur les élèves qui partaient d'un petit niveau de souplesse. Évidement pour ceux qui ont pratiqué un sport qui contenait des étirements et de la souplesse les progrès sont visibles dès les premiers cours. Il est important de faire des assouplissements tous les jours (ou presque), même si ce n'est que 5 minutes !

     

    Comment peut-on travailler sa souplesse ?

    Clio Pajczer : Pour travailler sa souplesse aucun accessoire n'est nécessaire à part vous et un tapis !
    Je conseille de commencer par des petites séances de quelques minutes des que vous le pouvez. Elles peuvent être aussi bien au réveil, que dans la journée ou avant d'aller dormir. Pour travailler sa souplesse aucun accessoire n'est nécessaire à part vous et un tapis ! Je conseille de commencer par des petites séances de quelques minutes à faire aussi bien au réveil, que dans la journée, ou avant d'aller dormir. L'un des premiers objectifs à atteindre est l'ouverture de hanche. Elle se travaille par exemple avec un chien à trois pattes, des fentes basses, le grand angle et le lézard avant de vous lancer dans le grand écart (NDLR : Retrouvez l'explication des postures dans l'ouvrage de Clio, Yoga Time) . Lorsque vous commencez, surtout écoutez votre corps et ne forcez pas, tout vient avec le temps. Pour bien travailler les assouplissements il est également nécessaire de bien respirer, si on bloque la respiration le corps se bloque à son tour.

     

    Est-ce que le fitness, la musculation ou le running empêche d'être souple ?

    Clio Pajczer : Non ! En revanche si on ne fait aucun étirement en pratiquant une activité sportive on augmente les risques de blessures récurrentes. Une séance de stretching placée dans son emploi du temps hebdomadaire va permettre une meilleure récupération musculaire et réduire les douleurs et les lésions. En plus de cela une meilleure souplesse vous permettra plus d'agilité dans vos mouvements et d'avoir plus de plaisir dans votre discipline !

     

    Clio Pajczer, Yoga Time aux Editions Michel Lafon.

    Sophie Vilmont.

    Derniers articles

    1. Comment se motiver à faire du sport quand il fait froid et nuit ?
    2. Bien s'équiper pour s'entrainer dehors en hiver
    3. Nos idées cadeaux à offrir à une sportive