Se muscler, maigrir… : pour ou contre les régimes hyperprotéinés ?

    Se muscler, maigrir… : pour ou contre les régimes hyperprotéinés ?

    Vous êtes accro à la salle de sport ? Si oui, tant mieux car rien de tel que le sport pour être en pleine forme et pour avoir le moral regonflé en période hivernale. Mais si votre objectif est de vous muscler coûte que coûte ou de maigrir rapidement, et que pour cela vous vous êtes mis en tête de tester un régime hyperprotéiné, quelques précautions sont à prendre.

    Vous êtes accro à la salle de sport ? Si oui, tant mieux car rien de tel que le sport pour être en pleine forme et pour avoir le moral regonflé en période hivernale. Mais si votre objectif est de vous muscler coûte que coûte ou de maigrir rapidement, et que pour cela vous vous êtes mis en tête de tester un régime hyperprotéiné, quelques précautions sont à prendre.

    protéines

    Le régime hyperprotéiné fait le buzz depuis plusieurs saisons. Les hommes en raffolent pour faire ressortir leurs biscottos et les femmes y voient (à tort) un régime miracle pour « sécher » - comme on dit dans le milieu sportif - en seulement quelques semaines. Pour l’avoir personnellement testé, je peux vous dire que OUI on perd rapidement quelques kilos superflus à condition de faire beaucoup de sport, mais aussi que OUI on reprend rapidement plus de kilos que ceux perdus… Et cela dès qu’on reprend une alimentation plus variée. Le corps va mettre en place un mécanisme de stockage suite au traumatisme subit par le régime protéiné qui consiste à éliminer de nombreuses catégories alimentaires du quotidien. L’idée quand on devient sportif est de trouver un certain équilibre qui nous fait nous sentir bien dans notre corps et qui va faire que tout le reste roule. Les régimes hyperprotéinés font donc certes une belle promesse, mais qui n’est pas en accord avec la philosophie de vie d’un sportif qui veut se faire du bien. MaSalledeSport vous donne donc 7 choses à savoir sur les régimes riches en protéines. Vous pourrez ainsi vous faire votre propre avis !

    Un régime hyperprotéiné est plus facile qu’un régime hypocalorique

    Ici on ne compte pas les calories, ce qui a tendance à moins nous fatiguer qu’un régime pauvre en calories. Le régime hyperprotéiné semble donc plus accessible qu’un autre puisqu’en théorie on peut manger en quantité, ce qui exclut la sensation de faim.

    C’est un régime strict

    Il ne tolère pas beaucoup d’écart. Si certains autorisent les protéines de façon illimitée, tous excluent les féculents, le sucre, voire même les légumes… Ce qui peut être compliqué quand on vit en société. Il devient difficile d’accepter une invitation au restaurant. Et gare aux écarts, ils peuvent rapidement chiffrer sur la balance.

    Le régime hyperprotéiné fait perdre de l’eau (pas des graisses)

    Attention, la perte de poids est donc rapide mais les graisses sont toujours là dans un premier temps. L’eau emmagasinée par le corps - qui peut chez certaines femmes être source de rétention d’eau ou de peau d’orange - est plus facile à perdre que les graisses qui sont plus ancrées.

    Les protéines sont plus difficiles à digérer

    Ces dernières demandent un effort supplémentaire au corps et aux reins, ce qui a tendance à procurer une sensation de satiété et à nous faire dépenser plus de calories. Sur le long terme cela peut être mauvais pour la santé, le corps va manquer d’aliments plus faciles à digérer, notamment les lipides et les glucides.

    Attention à l’effet yo-yo

    Ce type de régime a tendance à dérégler votre transit ce qui provoque ensuite sur le long terme des périodes de prise et de perte de poids à répétition. Gare à l’effet yo-yo qui peut s’avérer néfaste pour la santé.

    Les protéines sont les amies de nos muscles

    En effet, les fibres musculaires se nourrissent essentiellement de protéines, mais celles-ci ne sont nécessaires à forte dose qu’à condition de faire du sport à outrance. Les sportifs de haut niveau sont donc souvent incités à manger de la viande et des œufs en quantité supérieure à la normale. Ils peuvent se le permettre car ils se dépensent aussi plus que la normale et que leurs muscles sont plus sollicités. Donc si vous êtes un sportif qui s’entretient à raison de deux ou trois fois par semaine, nul besoin d’entamer un régime protéiné pour développer votre masse musculaire.

    La phase de stabilisation doit être respectée

    A la lettre même ! C’est certainement la phase la plus importante de ce type de régime. Pour éviter de reprendre du poids et de traumatiser les muscles, il faut vous laisser au moins deux semaines où les aliments autres que protéines vont être réhabilités petit à petit.

     

    Derniers articles

    1. Stop au sucre ! Pourquoi et comment le remplacer ?
    2. Top 10 des meilleurs salles de sport et studios parisiens
    3. Découvrez Mademoiselle Run : le site des runneuses heureuses et épanouies !