Il est venu le temps de la détox

    Il est venu le temps de la détox

    Les fêtes sont passées… et ont laissé quelques traces ! Détox time ! Remettons les compteurs à 0 et éliminons nos toxines, avec la monodiète de la méthode Fitnext.

    Les fêtes sont passées… et ont laissé quelques traces ! Détox time ! Remettons les compteurs à 0 et éliminons nos toxines, avec la monodiète de la méthode Fitnext.

    3 jours pour tout changer

    La détox n’est pas un « régime » mais un protocole bien précis, ponctuel, afin de (re)devenir capable d’éliminer les toxines soi-même. Comment ? En détoxifiant l’organisme (d’où « détox ») en ne consommant qu’un seul aliment pendant trois jours. Pourquoi trois ? Si l’amour dure trois ans (selon certains, évidemment), les cellules de notre flore intestinale, elles, ont une durée de vie bien plus courte. Pendant cette monodiète, elles se renouvelleront entièrement.  Ainsi, le travail digestif, moins surchargé d’aliments qui se font la concurrence (glucides et protéines, par exemple) sera simplifié. Résultat ? Les organes émonctoires, qui permettent de traiter les déchets, pourront, selon l’expression d’Erwann Menthéour, fondateur de la méthode, « traiter les piles de dossiers en retard ».

    Voir video d'Erwann ici

    Pourquoi faire une détox ?

    Parce que nous sommes (très) encrassés ! Par notre alimentation d’abord (trop de sucre, de graisse, et de produits transformés) mais également par les polluants alimentaires (pesticides, additifs, métaux lourds), aériens (microparticules, produits ménagers) ou cosmétiques (conservateurs de synthèse etc.). Du coup, notre organisme n’est pas au max de ses capacités émonctoires et les toxines s’accumulent. Faire une détox une à deux fois par an minimum est l’occasion d’éliminer les déchets, surtout après une période chargée comme celle des fêtes, où les repas peuvent grimper jusqu’à 5000 calories.

    Comment faire une détox ?

    C’est simple, pendant trois jours, vous ne consommez qu’un seul aliment. La pomme (la plus connue), les raisins (plutôt l’automne), la carotte (joli teint + amabilité au top) la poire ou riz complet (plus énergétique), à vous de voir. Evidemment, des fruits bio, pour limiter l’exposition aux intrants chimiques.

    Mon humble avis : « j’ai choisi la monodiète de pomme l’année dernière. Premier jour, au top, plein de motivation, ravi de croquer le fruit défendu. Le second, plus difficile : avec une compote maison, je me suis dit que c’était « la fête » ! Le troisième est rude, mais la fin est proche, donc on tient bon. Comptez environ 12/15 pommes par jour. Au passage, on fait quelques économies pendant trois jours, même si ce n’est pas le but !»

    Mon conseil : « commencez le vendredi, car les deux jours suivants, quelques maux de tête et « coups de pompe » sont à prévoir. De plus, le sulfate de magnésium (que l’on se procure en pharmacie) à partir du 2ème jour aide à tout éliminer (= passages à la selle fréquents), donc, prévoir d’être tranquille chez soi le dimanche, hein. Enfin, hydratez-vous très régulièrement, et n’hésitez pas à varier : pommes « nature » en quartiers, compotes, pommes au four, salade de pommes… Sauf les jus ! En lecteur/lectrice averti(e), vous savez maintenant qu’il faut presser ses légumes et manger ses fruits !

    Et après la détox ?

    Après la détox, évitez l’intox ! C’est logique. Retardez au maximum les mauvaises habitudes et privilégiez les légumes, le riz complet, les pâtes complètes, les céréales (brutes, non raffinées), éviter l’alcool et attendre le 5 ou 6ème jour après la fin de la détox pour réintroduire des protéines animales. Pourquoi ? Votre système digestif, habitué à ne digérer que des pommes, aura besoin d’un peu de temps avant de pouvoir les assimiler correctement.

    Enfin, n’oubliez pas que la détox n’est pas un modèle d’alimentation en soi. Prolongée sur le moyen terme, elle peut entraîner des carences (cf 0 protéines, 0 lipides, notamment).

    Enfin, se lave-t-on de ses toxines comme de ses péchés et de ses excès ? L’idée, que je soumettrai au bac de philo l’année prochaine, est séduisante, mais ne correspond pas à ma vision d’une alimentation équilibrée, où je troque cette dichotomie surannée du plaisir / privation contre celle du plaisir et découvertes. Pour conclure, la détox est une piste intéressante pour donner un signal positif à l’organisme, faire un « reset intestinal » et lui permettre de mieux repartir. A condition de ne pas se « donner bonne conscience » et d’éviter de s’intoxiquer après !

    * mise au point : le vin, c’est de l’alcool !

    Charles Brumauld (son blog)

    Derniers articles

    1. Activité aquatique : pourquoi en faire et laquelle choisir ?
    2. Sport aquatique : explications et bienfaits pour la santé
    3. Interview ResoConcept - Fabien Abadie