Salon Mondial Body Fitness 2016, j'ai testé (entre autres) le MMA

    Salon Mondial Body Fitness 2016, j'ai testé (entre autres) le MMA

    515

    Le WE du 21 mars s’est déroulée la 29 édition du Salon Mondial Body Fitness au Parc des expositions à Paris. L’occasion de tester les nouveautés ou de se frotter à des concepts dont on n’a pas l’habitude… Comme le MMA par exemple ! Oui oui ! Zippypass (qui ça ?) vous fait le récap' !

     

    Toujours attractif pour tout passionné de fitness qui se respecte, le Salon Mondial Body Fitness est un peu le Disneyland d’une fitgirl (ou d’un fitboy) avec ses cours, ses conventions, ses coachs, ses activités à tester et ses nouveautés. Sauf que ces dernières années, celui-ci a surtout fait la part-belle au bodybuilding, aux protéines et à la Zumba et ses fidèles. Mais bon, en cherchant bien on tombe aussi sur des concepts anecdotiques ou attirants qui méritent d’être testés.

     

    Après m’être échauffée sur un petit entrainement Spartan proposé par Reebok, je décide d’un truc fou : aller donner des coups de poing dans la cage de MMA qui trône au Salon. Curieuse ou inconsciente je m’inscrits pour le prochain round à la MMA Factory. En attendant mon heure de passage, je continue mon petit tour d’investigation. Quand je croise quelqu’un que je connais et que je lui dis que je vais tester le MMA, si c’est un mec il rigole, si c’est une fille elle me lance un regard plein d’inquiétude avant de sourire. Je suis un peu moins sûre de mon coup et commence à gentiment flipper...

    Pour me changer les idées je file du côté des conventions Les Mills. Comme chaque année c’est la folie, et il y règne une incroyable énergie, tout comme pour le Freestyle sur le stand juste à côté. Les Mills c’est toujours réglé comme du papier à musique, avec des trainers lumineux, des chorégraphies bien pensées et accessibles au plus grand nombre, sauf peut-être en Grit. Pas très loin, dans une salle obscure, le géant neo-zélandais a aussi installé son Immersive pour faire tester « The Trip », son RPM interactif dont on a parlé ici.

    RPM

    En parlant de vélo, je m’arrête sur le stand Spivi qui propose un concept interactif aux salles de cycling indoor. La démonstration a lieu avec un vélo Matrix et je pars pour un ride 2.0. Chaque vélo connecté avec Spivi a un avatar qui lui est attribué, et c’est ce qui rend le cours de RPM classique encore plus ludique puisque l’on se voit arpenter le chemin, se faire doubler, rattraper le coach etc… on peut également y voir sa cadence et l’adapter à celle que réclame le coach, contrôler sa fréquence cardiaque et avoir un aperçu des kilomètres parcourus. Ingénieux !

    515

    MMA 

    Il est temps pour moi de rejoindre la cage de la MMA Factory qui a ouvert ses portes dans le 12ème arrondissement de Paris. Pour la petite histoire, MMA signifie Mixed Martial Art (et n’a donc rien à voir avec la compagnie d’assurance… Désolée il fallait que je la place celle la) et mêle plusieurs techniques de sports de combats. Pieds nus et munie de gants j’avance timidement dans la cage. Deux par deux on s’entraine d’abord à éviter les coups (je ne suis pas franchement au point) puis à les adresser. Au début c’est chouette ma partenaire est novice comme moi, et on essaye de ne pas se faire mal, c’est plutôt rigolo. On passe ensuite au corps à corps et aux coups de genou issus de la Muay Thai. Pour moi jusqu’à présent, faire de la Muay Thai se résumait à donner des coups de genou dans le vide en Body Combat. Rien à voir avec le coup de genou que ma nouvelle partenaire m’envoie avec hargne dans l’entre-jambe. J’ai beau être une fille, ça fait mal ! Pas de bol pour moi, mon adversaire pratique le MMA depuis un an et s’est enquillé trois ans de boxe thaï avant. Moi qui jusque là prenait plaisir à frapper un punching ball, je rigole nettement moins en essayant d’esquiver les coups que la demoiselle m’adresse. Jusqu’à ce que je m’énerve et que du coup je mette vraiment en mode MMA. Moi qui avais peur de culpabiliser en frappant quelqu’un, je ressens presque de la satisfaction à lui mettre des directs. Sauf que mon adversaire me fait voler, littéralement. Le temps de comprendre comment on fait des croche-pieds et je lui rends la pareille. Petit à petit j’ai moins peur et je me mets à castagner, c’est cardio et ça défoule. La roue tourne et je change à nouveau de partenaire, cette fois c’est un homme et comme il est sympa il me laisse une chance de le frapper avant de me mettre par terre. Ouf, j’ai survécu au MMA !

    515

    Functional training interactif 

    Histoire de redescendre, je termine par un gentil petit training sur le stand de Prama. On y propose une sorte de functionnal training interactif qui ressemble un au jeu Just Dance. Le principe ? Taper ou sauter sur les parties lumineuses au sol et sur le mur pour travailler le cardio, les réflexes et faire un peu de renforcement musculaire. C’est ludique, ça change de ce qu’on voit d’habitude, et si on n’est pas friand de haute intensité, c’est plutôt sympa. 

    515

    Sophie V

    Derniers articles

    1. Activité aquatique : pourquoi en faire et laquelle choisir ?
    2. Sport aquatique : explications et bienfaits pour la santé
    3. Interview ResoConcept - Fabien Abadie