Les 5 profils que l’on rencontre à la salle de sport

    Les 5 profils que l’on rencontre à la salle de sport

    On n’ira pas jusqu’à parler de stéréotypes, mais certains profils d’adhérents reviennent régulièrement dans les clubs de sport. Drôles ou agaçants, ils font partie intégrante de notre microcosme sportif et mettent souvent un peu d’animation à la salle.

    MaSalledeSport a brossé le portrait de 5 d’entre eux…En reconnaissez-vous ? 


    Le Body-buildé

    sportif musclé

    Il est ultra-cliché, mais presque indispensable. On le croise dans tous les clubs, sauf peut-être ceux dédiés exclusivement à la Zumba ou au Pilate, et en général on bloque un moment sur sa masse musculaire. Il est souvent tatoué et pousse des cris un peu effrayants lorsqu’il pousse en musculation. Il est plutôt sympathique et donne facilement des conseils si on lui en demande. Il existe une palette de mâles musclés plus ou moins imposants, mais il n’est pas rare que les plus développés d’entre eux portent en plus un marcel, histoire qu’on ne loupe pas un centimètre de leurs bras qui font la taille de notre tête.

    Le Touriste

    touriste sportif

    Reconnaissable à son air ahuri, le touriste a été soit engrainé par un ami pour tester un cours, soit il s’est carrément planté en regardant le planning. Il aborde souvent le même air méfiant et quelque peu flippé, que lorsque l’on fait la queue pour une attraction, et que l’on voit les loopings en entendant les gens crier. Deux options s’offrent à lui, partir discrètement en moonwalk ou rester jusqu’au bout, quitte à se découvrir une nouvelle passion. Il n’est pas rare que le touriste devienne un addict.

    La Top-model

    top model sportive

    De fait on ne l’aime pas trop. Bon ok, en fait, on est jalouse. Faut reconnaître qu’elle est un peu énervante avec sa brassière fluo et son legging dernier cri. Et son ventre plat. Parce qu’elle serait en brassière avec des bourrelets on en aurait fait notre copine. Ses cheveux ne se collent pas sur son front et même si elle vire elle aussi au rouge écarlate, sur elle ça fait presque ressortir son teint hâlé. Le pire c’est quand en plus, elle est meilleure que nous et fait des burpees avec autant d’aisance que lorsqu’elle s’est lissée les cheveux.

    Le Tricheur

    sportif tricheur

    Désolée messieurs, mais on a quand même plus souvent affaire à un tricheur qu’à une tricheuse, encore que la tendance change. Ce profil là se retrouve plus dans les cours avec un chrono, type circuit training, et visiblement le tricheur déteste arriver dernier ou se faire doubler. Du coup il ne fait pas le nombre de burpees demandé ou fait sauter quelques tractions. Là où il est drôle c’est qu’il pense qu’on ne le voit pas faire. Sauf que quand on constate qu’il termine un atelier après nous mais enchaine sur celui d’après avant nous, on se permet de l’afficher.

    Le Pierre Richard

    sportif maladroit

    Se louper lors d’un box jump, tomber en plein kick sauté sur un Body-Combat,  c’est sa spécialité. Visiblement habitué aux gamelles, il se relève sans râler car souvent il ne se fait même pas mal. En plus d’être maladroit, il a la poisse : une corde cassée ? Un poids percé ? Un élastique qui se déchire en plein cours d’abdos? C’est pour sa pomme. De bonne composition il en rigole et de fait est très sociable. D’ailleurs on aime bien l’avoir en cours avec nous car il fait un peu office de paratonnerre.

    Sophie V.

    Derniers articles

    1. Stop au sucre ! Pourquoi et comment le remplacer ?
    2. Top 10 des meilleurs salles de sport et studios parisiens
    3. Découvrez Mademoiselle Run : le site des runneuses heureuses et épanouies !