Interview de Gaëlle Frizon de Lamotte, fondatrice de OLY Be

    Interview de Gaëlle Frizon de Lamotte, fondatrice de OLY Be

    609

    Facile de trouver un studio de Yoga à Paris ! Mais une pièce spéciale, bien aménagée, conviviale et très proche de soi, un peu moins. Pour y remédier, Gaëlle Frizon de Lamotte a fondé OLY Be, qui est un peu le Airbnb du Yoga.

    Retrouver aussi tous les cours OLY Be dans ZippyPass

    En deux mots, cette plateforme met en relation les élèves souhaitant pratiquer le yoga, des professeurs et des élèves/hôtes désirant accueillir le cours chez eux. Tous types de yogas sont proposés : détox, prénatal, ashtanga, strala, vinyasa... Des cours en petits groupes (entre 3 et 5 personnes), avec des profs certifiés, chez des particuliers, lesquels fixent les horaires librement et bénéficient de tarifs avantageux. Pour en savoir plus, j’ai rencontré la fondatrice de OLY Be, le yoga pour son voisin qui vous veut du bien.

    Comment as-tu connu le Yoga ?

    Par un bon de réduction, à la « groupon » ! Il y a environ 4 ans, où je connaissais une période boulot un peu creuse. Dans un petit studio du 6ème arrondissement, j’ai tout de suite accroché avec cette prof. Je ne sais pas comment l’expliquer. J’ai eu un bon « fit », le parfait mélange entre une pratique physique et la philosophie. Moi, j’aime bien faire des « om » bien vibrants en début de cours, poser une intention pour me session...

    Qu’est-ce qui t’a plu dans le yoga ?

    J’ai eu un vrai coup de cœur, avec des effets qui durent dans le temps. De plus, on apprend des trucs que l’on peut reproduire chez soi, comme respirer profondément ou s’étirer correctement.

    Bon, et OLY Be, on en parle ?

    609

    Ça arrive, ça arrive ! J’ai continué jusqu’à ce que ma prof change de studio. Ses nouveaux cours étaient trop loin pour que je puisse tout concilier. J’ai donc arrêté. Elle m’a rappelée pour me dire qu’elle donnait un cours chez une élève, Rita, pas loin de chez moi. Un cours de 4/6 élèves, top ! En petit comité, plus convivial et sur-mesure. On avait la possibilité d’interpeller la prof, de lui dire « j’ai du mal avec telle posture ». Et pour l’humain, rien à voir, tu papotes un peu, tu prends un café ou une tisane si tu en as envie, pour des prix assez contenus…

    OLY Be est né grâce à Sainte Rita, ça c’est du scoop !

    Exactement. En tous cas, l’idée a germé là-bas. Le principal frein à la pratique sportive, c’est « j’ai pas le temps, c’est trop tard, trop loin ». Rien que de penser au métro, le côté obscur de la force (également connu sous le nom d’ « appel de la couette ») nous fait rester à la maison. Alors qui si c’est en bas de chez toi, tu ne te poses même pas la question. J’ai donc quitté mon job, créée ma page Facebook, puis le site, le blog…

    Est-ce que le marché du Yoga était mûr pour ce projet ?

    En tous cas, ça a marché ! Un studio de yoga peut t’impressionner, quand tu débutes. Tu ne te penses jamais assez souple, belle, bien sapée, pour t’y mettre. Les gens sont tellement abreuvés d’images (#instagram, si tu nous lis…) à l’opposé de ce que signifie le Yoga, qu’ils peuvent avoir une appréhension. Le yoga, ce n’est pas l’égo trip, mais l’alignement entre le corps et l’esprit. C’est le yoga qui s’adapte à toi, pas l’inverse. Pratiquer chez soi ou chez quelqu’un qu’on connaît ou qu’on a déjà vu, permet de faire baisser le niveau de stress. Le yoga, c’est décomplexé. Tu peux être yogi et ne pas toucher tes pieds*. L’important est de sentir l’étirement.

    Quelle est la philosophie de OLY Be ?

    « Oly » pour une vision holistique des choses, et « be » pour être. Une valeur importante dans cette société d’Avoir(s). Et puis, ceux qui suivent les cours sont des oly bees,  ça le fait ! En fait, mon objectif est de donner des clés aux gens pour que chacun puisse construire sa propre routine bien-être. Si c’est le yoga, top. Si c’est le CrossFit, top aussi ! C’est tellement personnel ! Raison pour laquelle je trouve toujours inutiles les interviews de stars dans les magazines : « ma routine bien-être ? Je prends un grand verre d’eau citronnée chaque matin, une douche très froide, et quelques granolas faits maison. Ensuite, je fais une heure de sport avec mon coach, et ma journée peut commencer. » Ok, super, mais dans la vraie vie, quand tu as 2/3 gosses, un job, une vie sociale, tu fais comment ?

    Alors, au lieu de faire la maline, tu fais comment, toi ?

    Ben, je prends un grand verre d’eau citronnée le matin, lol ! Ce que je voulais dire, c’est qu’il y a 1001 façons de se faire du bien. A chacun de trouver la sienne ! En tous cas, ce qu’on fait avec OLY Be, ça parle à tout le monde ! En prenant soin de soi, le cercle vertueux du bonheur s’enclenche. C’est pourquoi il faut absolument se déculpabiliser de prendre cette heure pour soi, se retrouver, cesser de s’éparpiller. La suite ? Plus sereine, de bien meilleure humeur, mieux dans vos baskets, ce sont bientôt vos proches qui vous remercieront ! Pour ceux dont le budget est limité, j’ai également lancé des cours de community yoga, très abordables, dans des lieux que je loue (studios de danse, par exemple). Comme ça, ça permet de faire connaissance avec OLY Be !

    Comment faire pour accueillir un cours de yoga chez soi ?

    609

    C’est très simple, il suffit de cliquer sur « devenez hôte » (1er cours gratuit, ndlr) sur le site d’OLY Be et de fixer en fonction de votre emploi du temps, le jour, l’horaire du cours et le type de yoga que vous souhaitez pratiquer. Peu de contraintes, il faut juste être chez soi 15 minutes avant le cours pour qu’il débute à l’heure, des toilettes propres, un endroit pour se changer… Bref, du basique ! Pas forcé de faire la tisane après le cours, mais en pratique, l’hôte propose toujours un verre d’eau…Et puis, qui sait ? Avec OLY Be, vous allez faire connaissance avec votre voisin !

     

    Propos recueillis par Charles Brumauld

     

    * ouf, j’ai eu peur !

    Derniers articles

    1. Managers de club, une Application mobile n’est plus une option !
    2. Interview ResoConcept - Fabien Abadie
    3. Renforcement musculaire : 4 bonnes raisons d’en faire lors de vos séances sportives