Le Guide N°1 pour trouver votre salle de sport en France

Je reprends le sport. Je peux attaquer direct avec le tapis de course ?

Je reprends le sport. Je peux attaquer direct avec le tapis de course ?

Vous êtes tenté ? Lisez la suite pour profiter de toutes ses fonctionnalités.

C'est un peu le must de n'importe quelle salle de sport. On y trouve toujours un tapis de course à pied, et c'est vraiment LA machine accessible à tous, qui va vous aider à vous remettre en forme après une longue période de sédentarité.

Avant toute chose :

Pour courir sur un tapis de gym, il est indispensable d'avoir de bonnes chaussures. C'est-à-dire des baskets avec amorti à l'avant et à l'arrière du pied, type running.

Il est aussi vivement conseillé d'avoir une bouteille d'eau à porté de main, afin de se maintenir hydraté. Parce que l'on transpire encore plus vite en salle que dehors.

Pour les femmes, un bon maintien de la poitrine est nécessaire.

Dernière recommandation : ne vous tenez pas aux barres de la machine plus de quelques secondes lorsque vous marchez ou courrez. Vous risquez de vous faire mal aux épaules, ou d'adoptez une mauvaise posture.

Reprise

Si vous démarrez le sport, ou n'avez pas couru depuis très longtemps, il est plus facile de reprendre sur un tapis. Vous ne risquez pas de vous retrouver à bout de souffle en plein milieu du bois ... ou de rentrer coûte que coûte les 3 derniers kilomètres en boitillant pour cause de mauvaise ampoule !

Le mieux lorsqu'on débute, c'est de démarrer sans inclinaison, à 5  - 6 km/h pendant 4 à 5 minutes en guise d'échauffement.

Puis augmentez la vitesse de 1km/h toutes les minutes, jusqu'à trouver une vitesse qui vous convienne. 8 – 9 – 10 ... 13km/h ! C'est comme vous le sentez.

Si à un moment vous être trop essoufflé, alternez marche et course. 2-3 minutes de marche puis 2-3 minutes de course. L'important, c'est de tenir 20 minutes. Même si vous marchez la moitié du temps. Peu importe, vous n'êtes pas là pour gagner un marathon. Donc allez-y doucement, et vous pourrez ressentir rapidement vos progrès.

Au rythme de deux fois par semaine, au bout d'un mois vous pourrez certainement courir 30 minutes sans vous arrêter.

Lorsque vous serez plus à l'aise, essayez les programmes préparés par l'ordinateur de la machine. Vous commencerez vraiment à vous amuser ! Variez les entrainements c'est la garantie d'une motivation toujours au top.

Et l'inclinaison ?

Elle sert à muscler d'avantage les cuisses, les fessiers et les mollets. Du coup, lorsque vous courez sur le tapis avec quelques degrés d'inclinaison, vous demandez à votre coeur et à vos poumons de pomper plus fort pour irriguer plus de cellules musculaires. Ainsi l'effort global est plus intense.

Au départ, partez sur des inclinaisons de 1 à 2°. Vous sentirez déjà bien la différence. Surtout ne vous penchez pas en avant. Gardez le buste bien droit, posez bien vos talons à chaque pas, pour préserver vos genoux et votre dos.

Certains tapis offrent même de la déclinaison. C'est-à-dire de la pente. C'est idéal pour s'entraîner aux courses de haute montagne. La course en pente est moins 'cardio' mais très intense pour l'avant des cuisses (les quadriceps), et les abdominaux. Essayez si vous le souhaitez, mais toujours en gardant le buste droit et les talons en appui !

Je contrôle mon rythme cardiaque

C'est le grand avantage des tapis de course par rapport à la course en extérieur. On peut à tout moment contrôler le nombre de battement du coeur par minute (BPM) en posant les mains sur les capteurs devant le tableau de bord. Sans besoin de ceinture avec cardiofréquencemètre, ni de montre, ni rien.  (Un conseil ? Ne posez pas vos mains trop souvent ni trop longtemps. Vous risquez d'adopter une mauvaise posture et de vous faire mal aux épaules.)

En renseignant en plus votre âge et votre poids dans l'ordinateur de la machine, l'écran de bord vous indique la meilleure fréquence cardiaque à maintenir pour un entrainement optimal. Bref, vous êtes totalement guidé, et vous pouvez apprendre à mieux connaître votre corps.

A quelle fréquence cardiaque vous êtes essoufflé, à quelle fréquence cardiaque vous êtes confortable, à quelle vitesse vous récupérez un rythme normal...

Ces éléments vont vous aider à mieux gérer votre effort, et à compter plus précisément les calories dépensées. Parce que c'est aussi ça l'important, n'est-ce pas?

Vous avez d'autres questions ? Posez-les aux coachs sportifs de la salle. Ils seront ravis de vous aider et de vous expliquer toutes les fonctionnalités des appareils !

Par Lucile Woodward, Coach Sportif et Blogueuse. lucilewoodward.com