Le Guide N°1 pour trouver votre salle de sport en France

Bien utiliser les appareils de cardio-training de la salle de sport

Bien utiliser les appareils de cardio-training de la salle de sport

Souvent dans le même coin que les appareils de musculation, les appareils de cardio-training sont des incontournables de la salle de sport. Idéaux pour booster vos systèmes cardio-vasculaire et cardio-respiratoire, augmenter votre condition physique et votre endurance, mais aussi pour brûler des calories, ils peuvent vite devenir des indispensables de votre routine sportive. Pourtant, ce n'est pas toujours évident de s'y retrouver parmi tous ces équipements : vélos, rameurs, elliptiques, tapis... On est vite perdu ! Pour vous aider à vous repérer dans cette jungle fitness et vous apprendre à bien les utiliser, voici notre petit guide des machines de cardio-training.

Souvent dans le même coin que les appareils de musculation, les appareils de cardio-training sont des incontournables de la salle de sport. Idéaux pour booster vos systèmes cardio-vasculaire et cardio-respiratoire, augmenter votre condition physique et votre endurance, mais aussi pour brûler des calories, ils peuvent vite devenir des indispensables de votre routine sportive.


Le tapis de course : une bonne alternative à la route


Présent dans de nombreuses salles, le tapis de course vous permet de reproduire indoor la course-à-pied. Alors c'est sûr, c'est bien moins dépaysant que de courir en plein air, mais le tapis de course peut parfaitement vous dépanner en cas de temps très froid, ou pluvieux, si vous n'êtes pas motivé pour affronter les éléments ! Par ailleurs, les nouveaux tapis sont souvent équipés d'un écran qui vous permet de regarder la TV ou de brancher votre clé USB pour regarder votre série ou film préféré : zéro ennui !

Pour profiter au mieux de votre séance sur tapis de course, choisissez toujours une inclinaison minimale de 0,5-1% : sinon, vous serez davantage porté par le rythme du tapis que dans un réel effort de course. Vous pouvez également jouer avec la pente du tapis pour vous entraîner à monter les côtes !

Pour la vitesse, vous pouvez la réguler si vous souhaitez marcher, courir, ou sprinter : très pratique si vous voulez réaliser des intervalles, il suffit de surveiller le timing et de modifier la vitesse du tapis. Sur certaines machines, vous pouvez même directement programmer vos intervalles de vitesse, et/ou de côtes : pratique non ?


L'elliptique : complet et sans impact


L'elliptique, c'est cette machine un peu étrange composée de pédales et de deux bâtons verticaux, dont on ne maîtrise pas vraiment le fonctionnement de prime abord ! Il suffit simplement de se tenir debout sur les pédales, de saisir les deux bras et d'actionner un mouvement de pédalage avec ses pieds, en suivant le mouvement avec ses bras.

Sélectionnez une résistance qui vous permet de pédaler en rythme, sans trop de difficulté, et que vous pouvez tenir sur la longueur. Evitez de “pédaler dans le vide" : l'exercice sera inefficace et les à-coups que vous donnerez risqueront d'être traumatisants pour vos articulations.

Complet, l'elliptique vous fera travailler en profondeur les muscles du bas du corps, mais aussi la ceinture abdominale et les bras, tout en vous faisant évidement travailler sur le plan cardio-vasculaire. Il est idéal si vous souffrez de troubles articulaires, ou si vous souhaitez reprendre le sport en douceur après une blessure, car il est sans impact, contrairement à la course sur tapis par exemple.


Le vélo : assis ou allongé, idéal pour le bas du corps !


Le vélo statique est assez classique dans les salles de sport, et s'il nous semble que nous le connaissions bien, il est pourtant important de bien savoir le régler. La selle doit être à la hauteur de votre hanche lorsque vous êtes debout, et le guidon à la même hauteur, voire légèrement plus haut si vous avez des problèmes de dos. Si vous pouvez régler la profondeur de la selle et du guidon (en avant et en arrière), vérifiez que la position de la selle et du guidon permettent un angle de 90° entre votre corps et vos bras lorsque vous êtes installés sur le vélo. Enfin, lorsque vous pédalez, vos jambes ne doivent jamais être complètement tendues. Le vélo est parfait pour faire travailler votre condition physique et le bas du corps.

Plus tranquille que le vélo assis, car il ne sollicite pas les muscles posturaux, le vélo allongé peut être une bonne option pour les personnes qui ont des problèmes de dos et qui souhaitent pouvoir être bien soutenue. Comme pour un vélo assis, réglez la distance du siège des pédales de sorte à ce que vos jambes ne soient pas tendues lors du pédalage. Sélectionnez une résistance qui ne soit pas trop faible et c'est parti !


Le rameur : le plus technique !


Exigeant et technique, le rameur s'adresse à des sportifs un peu plus confirmés. Très complet car sollicitant l'ensemble de la musculature et des capacités cardiaques et respiratoires, le rameur nécessite néanmoins de bien savoir comment l'utiliser.

Tout d'abord, on s'assoit sur la plate-forme roulante et on fixe bien ses pieds sur le support. Démarrez jambes pliées et bras tendus, et poussez vos jambes pour rouler vers l'arrière, tout en tirant la poignée du rameur vers vous, au niveau de la poitrine. Veillez à toujours garder votre dos bien droit en gainant vos abdominaux. Ne cassez pas vos poignets, et ne tirez pas la poignée trop loin : votre dos ne doit pas s'incliner vers l'arrière.

Revenez ensuite à la position initiale en repliant vos jambes pour décaler votre siège vers l'avant et relâchez progressivement vos bras.

Ne générant aucun choc au sol, le rameur n'est pas traumatisant pour les articulations, cependant il faut rester vigilant dans la bonne réalisation de ses mouvements en ne donnant pas d'à-coups et en ne relâchant pas brutalement la poignée ou vos jambes.