J’ai testé le rebounding !

    J’ai testé le rebounding !

    Un cours sur mini-trampoline ? Si, ça existe et ça s’appelle le rebounding. J’ai donc poussé les portes de Chez Simone à Paris pour un test de 45 minutes tout en rebonds.

    Complètement à la bourre ! Mercredi soir, heure de pointe. Je lutte dans les transports pour me faire une place parmi les costumes gris. Ma sœur vient d’accoucher, le temps de lui apporter une salade vitaminée et de retraverser Paris pour m’engouffrer à 19H28 dans l’unique vestiaire masculin de Chez Simone, la salle de sport/co-working/healthy lunch de la rue Saint Denis. Le coach Florian Coutellec, passionné du mouvement physique et de la physiologie du corps humain, m’attend de pied ferme. En parlant de pieds, ce sera pieds nus, au top pour les sensations : toile plus tendue sur les extérieurs, plus molle à l’intérieur. En parlant de trampos, il s’agit de mini trampolines individuels en acier thermolaqué, munis d’élastiques souples et bariolés de la marque Bellicon. Pas de ressorts, donc, pour ce cours qui se veut anti-stress, défouloir, mais pas « fitness boom boom sous acide ».

    Renfo

    L’échauffement peut commencer, classique, tours de tête, tours de poignets… Puis, la petite dizaine de participant(e)s grimpe sur le plateau circulaire pour se familiariser avec la sensation du pied qui s’enfonce puis fait rebondir le corps entier. Devant, derrière, sur les côtés, on prend possession de l’espace, pour appréhender cette peur de tomber. Hop, le rythme de la musique change, squats, fentes avec des variations : sauts, oscillations qui piquent bien, retour aux sauts… Gros boulot de coordination. Je perds souvent le fil des mouvements, même si j’arrive à tout faire, ou presque ! Mes jambes abandonnent bien vite, trop de vélo avant-hier, ça laisse des traces !

    Cardio

    On passe la seconde ? C’est parti pour de la course sur place, avec les coudes façon « Olive et Tom » histoire de faire grimper le rythme des battements cardiaques. Plus à l’aise avec le cardio qu’avec le renforcement musculaire. Le coach nous incite à effectuer des sauts plus amples en soulevant nos genoux en l’air à chaque rebond. Grisant. Je me prends au jeu, testant l’apesanteur à chaque répétition tout en shazamant (ça viendra dans le dico, j’en suis sûr) au moins une musique sur deux, car la playliste déchire. Le temps passe, mais sans longueurs. La découverte est fun. En fin de séance, un boulot de core-training/chien tête en bas avec les bras sur le trampo, les jambes à l’extérieur, sollicite efficacement la sangle abdominale, les épaules, tout en étirant les dorsaux. 

    Dodo

    Verdict : plutôt intense, mais sans impact. Juste ce qu’il faut. Avec un petit retour au calme de roulis-roulas, le dos sur la toile, pour diminuer le niveau de stress et 0 mal de dos… Je pensais m’ennuyer, mais c’était sans compter la variété de mouvements, de rythmes, de combinaisons… Un cours bien complet, qui bosse la coordination, l’équilibre et la proprioception. Un conseil du coach : « Pensez à garder le dos et le buste droits, à bien utiliser les jambes et éviter de vous pencher trop sur l’avant, sinon trop de tensions dans les genoux ». A vos trampos !

    Infos pratiques : 

    Quoi ? Le Rebounding.

    Où ? Chez Simone, 226 rue Saint Denis, à Paris, studio partenaire du ZippyPass. 

    Quand ? Le lundi à 12H30 et le mercredi à 19H30.  

    Derniers articles

    1. Ocean Therapy by SantaMila
    2. Les activités sportives à faire à deux cet été !
    3. Plogging, clean run, compétitions 0 déchets… Et si le sport devenait green ?