Neoness fait la part belle au functional training !

    Neoness fait la part belle au functional training !

    10 ans après son premier club, Neoness ne cesse de se développer, tentant de suivre les tendances. Et si l’enseigne était plutôt catégorisée comme « low cost » à ses débuts, elle rattrape aujourd’hui les clubs premium niveau qualité, tout en restant bien plus abordable que la plupart d’entre eux. Preuve en est, son 30ème club, Neoness Italie dans le 13ème arrondissement de Paris, dispose d’une belle zone de functional training.

    Functional Training, qu’est-ce que c’est ?

    La particularité de ce type d’entraînement est qu’il se base sur le mouvement dans son intégralité, sollicitant plusieurs groupes musculaires à la fois. On est ici dans un entraînement dit « fonctionnel », c’est-à-dire qu’il reproduit des mouvements (plus intensifs, plus prononcés) de la vie quotidienne, afin d’éviter les blessures ou les désagréments liés à nos contraintes de tous les jours (porter un enfant ou un sac de courses, se baisser pour ramasser quelque chose, etc.), tout comme le fait d’ailleurs le CrossFit. Le functional training représente également une excellente PPG (Préparation Physique Générale) lorsque l’on prépare une course, et est un très bon complément à des séances de running ou natation. 

    Les accessoires

    Il y en a énormément et leur particularité est la déclinaison que l’on peut leur adapter, il n’est pas rare de pouvoir travailler plusieurs groupes musculaires avec simplement l’un d’eux. Il suffit juste d’avoir un peu d’ingéniosité ou de connaissances, ou d’un coach ou d’un programme défini. Le Neoness Italie est plutôt bien équipé, et sans avoir un matériel dernier cri, propose des infrastructures et accessoires qui font tout à fait le job, permettant de rester dans sa gamme de prix. Vous y trouverez par exemple :

    Un monkey bar

    L’espèce d’échelle horizontale qui permet de passer de barreau en barreau tel un petit singe. Parfait pour s’entrainer à la course à obstacle, on peut également travailler les tractions (avec élastique si on a besoin) sur les côtés de la cage, ou bien ramener les genoux à la poitrine en étant suspendu. Possibilité également de mettre des « racks » afin de mettre une barre avec des poids pour travailler notamment les squats.

    Des sangles de suspension

    Idéal pour travailler aussi bien le haut et le bas du corps, que les abdos. Selon la longueur que l’on leur règle, on peut faire des pompes avec les pieds dans les étriers, des fentes, des tirages dos ou poitrine, du gainage avec de l’instabilité etc. Bref, dur d’être à court d’idées.

    Wallball, gymball et bosu

    Avec le premier, on travaille les cuisses (squats) ainsi que le dos et les épaules, notamment la force. Les deux autres sont déclinables et permettent surtout de jouer avec l’instabilité et donc renforcer la sangle abdominale. 

    La battle rope, les kettle bells et les core bags

    La première est un outil vraiment intéressant qui sollicite cardio et force, permettant de tonifier et sculpter le haut du corps. Les deux autres sont quant à eux des accessoires qui peuvent aussi bien accentuer le travail du haut que du bas du corps, voire même du tronc. Ils facilitent les idées de circuit par leurs diverses options.

    Un sac de frappe et des anneaux

    Pensez à vos gants et allez vous défouler et donner coups de pieds et poings dans le sac de frappe mis à disposition dans la zone. Juste à côté de lui se trouvent des anneaux pour tout ce qui va être travail des bras et particulièrement des triceps. 

    Derniers articles

    1. Raclette, chocolat chaud… comment éviter les petits kilos de l’hiver ?
    2. Cours 100% rameur : les bonnes raisons de s’y mettre
    3. Et si on cocoonait ?