SOS blessure : la trousse de secours du parfait sportif !

    SOS blessure : la trousse de secours du parfait sportif !

    Être sportif, ça n'est pas de tout repos ! Depuis que vous vous êtes remis(e) au sport, vous n'avez jamais été aussi en forme, mais vous avez peut-être tendance à accumuler les petits désagréments et autres bobos propres à votre nouvelle vie super-active !


    Ampoules, brûlures, courbatures... Ces petites blessures sont souvent bénignes, mais peuvent à la longue devenir réellement gênantes, voire handicapantes dans la poursuite de votre sport. Pour vous aider à guérir, et même à prévenir ces blessures sportives, voici quelques conseils qui vous permettront de constituer la trousse de secours parfaite à glisser dans votre sac de sport, ou à conserver dans votre pharmacie.

    Attention : ne jouez pas les apprentis médecins ! Si vous vous blessez sérieusement (cheville tordue, plaie très ouverte, tendinite, fracture...) ou que vos désagréments persistent et s'amplifient : consultez un spécialiste.

    Les courbatures : comment les soulager ?

    Que le premier qui n'ait jamais ressenti de courbatures le lendemain d'un effort éprouvant lève sa basket ! Souvent inévitables, du débutant, jusqu'au sportif confirmé, les courbatures sont de petites lésions musculaires dues à un effort intense et prolongé. Elles ne portent pas à conséquence, et le muscle se réparant seul, elles disparaissent 2 à 3 jours après. Sauf que, lorsqu'on s'entraine à un rythme important, on a un peu l'impression que notre corps se transforme en courbature permanente, et la douleur peut vite devenir insupportable et être ressentie à chaque mouvement...

    Pour les éviter : On s'échauffe, et pendant la séance, on essaye de rentrer progressivement dans l'intensité. En fin de séance, on effectue plutôt un "retour au calme" que de gros étirements : on respire, on marche doucement, et on ne réalise que des étirements courts et superficiels pour ramener un peu de longueur au muscle. C'est tout.

    Pour les atténuer : Encore une fois, on étire mais en douceur ! Votre muscle est suffisamment traumatisé, pas la peine de le tirer encore plus ! On mise sur l'arnica, une plante magique qui, en massage sur les zones endolories, va atténuer la douleur et aider votre muscle à se détendre.

    Les ampoules et autres brûlures : protégez les zones d'échauffements

    Classiques en course-à-pied, les ampoules et brûlures corporelles peuvent vite vous gâcher une séance de sport. Ces zones de  brûlures qui peuvent créer des plaies si elles sont mal traitées, peuvent pourtant être essentiellement limitées. Sous les pieds, au talon, sous les aisselles, à l'intérieur des cuisses ou encore sur la poitrine, apprenez à bien protéger ces zones.

    Protégez les zones sensibles : pour les ampoules, repérez les zones de frottements habituelles, et vérifiez s'il s'agit d'une paire de chaussures trop lâches ou trop serrées, ou des chaussettes mal adaptées (des chaussettes renforcées sur les points de pression peuvent être achetées dans n'importe quelle boutique de sport). Pour un effort long, enduisez vos pieds de crème Nok, ou de vaseline pour éviter les frottements. Concernant les autres brûlures, regardez si votre tenue n'est pas en cause : matières synthétiques, mauvaise coupe, vêtements trop lâches ou trop serrés... Et enduisez également de crème en préventif.

    Pour les soigner : Si les ampoules ou brûlures forment des plaies ouvertes, ne zappez pas le nettoyage avec compresse stérile et désinfectant ! Appliquez ensuite un pansement spécial ampoule sur votre pied, ou un tulle avec un pansement adapté sur votre brûlure ouverte pour éviter les frottements et protéger votre peau. Une fois la plaie refermée, appliquez une crème enrichie en Bepanthen pour hydrater et soulager l'irritation.

    Les bleus : atténuer les ecchymoses

    Que ce soit en sport de combat, lors d'une chute ou sur des appuis trop répétés, les ecchymoses, communément appelées "bleus" font vite leur apparition ! Les bleus apparaissent lors d'une contusion, par la rupture de vaisseaux sanguins. Peu esthétiques, ils peuvent surtout être très douloureux au moindre contact. 

    En préventif : on protège les zones à risque : en sports de combat, à roller, en vélo... on ne lésine pas sur les protections, en cas de coups ou de chutes. Pensez également à réaliser certains exercices d'appuis au sol sur un tapis pour amortir les zones sensibles (coudes, genoux, hanches): ce sera bien plus confortable !

    Pour qu'ils disparaissent : s'ils vous font mal, appliquez délicatement un glaçon dans un linge sur la zone gonflée. Vous pouvez également les massez en douceur avec de la pommade spéciale type Hemoclar ou avec de l'arnica.

    Les inflammations musculaires : réduire la douleur et protéger

    Vous sentez que lors de votre séance vous y êtes allé un peu trop fort et aujourd'hui certains de vos muscles vous le font sentir : douleur aux tibias, aux adducteurs, aux quadriceps ou encore aux fessiers. Au delà d'une courbature, vous sentez votre muscle un peu trop surmené, et avec une tension inhabituelle : c'est peut-être une inflammation légère.

    Pour les éviter : On ne force pas ! Dès que vous sentez une douleur inhabituelle, ou une fatigue musculaire trop intense, arrêtez-vous et faites une pause !

    Pour les soulager : On essaye de faire une pause sportive pour voir comment la douleur évolue, et si elle persiste, on consulte son médecin. Si possible, massez la zone endolorie avec une crème anti-inflammatoire, ou appliquez un patch anti-inflammatoire pour que son action soit diffuse. Soyez patient et laissez votre corps se reposer et se reconstruire. 

    Derniers articles

    1. Activité aquatique : pourquoi en faire et laquelle choisir ?
    2. Sport aquatique : explications et bienfaits pour la santé
    3. Interview ResoConcept - Fabien Abadie