Interview de Mademoiselle Run : Se préparer pour un semi marathon

    Interview de Mademoiselle Run : Se préparer pour un semi marathon

    Aujourd'hui l'équipe MaSalledeSport interroge Mademoiselle Run qui nous dévoile ses petits secrets sur : comment bien se préparer pour un semi marathon ?

    497

    Aujourd'hui l'équipe MaSalledeSport interroge Mademoiselle Run qui nous dévoile ses petits secrets sur : comment bien se préparer pour un semi marathon ?

    Mademoiselle Run : 

    "Pour toutes les courses que je fais, une semaine avant il faut supprimer l’alcool mais pas besoin de révolutionner son alimentation si on mange équilibré. Une nutritionniste m’a donné une recette de poudre pour le petit-déjeuner, notamment si on a des problèmes de digestion : recette à mélanger avec du lait de soja, ça tient au corps mais c’est facile à digérer, et le jour de la course on peut la consommer une heure avant, ce qui évite de déjeuner entre deux et trois heures avant. Boire entre 2 et 3 litres d'eau dans la semaine pour bien s’hydrater, et la veille viande blanche féculents.

    Ne jamais tester ses chaussures le jour de la course, même si on connaît le modèle. Je cours rarement en short car on n’est pas à l’abri des frottements, je cours souvent en trois quarts, en haut je ne cours pas en manches longues mais je prends une petite veste pour arriver dans les SAS. Je cours sans brassard et je mets mon téléphone dans une ceinture sur la taille ou dans une poche intégrée au legging pour ne pas déséquilibrer. Sur une course longue je me badigeonne les pieds de vaseline pour éviter les ampoules et préserver les gonflements.Ne pas se faire une pédicure la semaine qui précède la course car il faut faire attention aux ongles, trop courts ou trop longs cela donne de mauvaises surprises le jour de la course, attention à ne pas retirer toutes les peaux mortes pour éviter les fissures. 

    Pour celles qui courent avec un short de running avec le sous-vêtement intégré cela ne sert à rien d’en ajouter, sinon culotte.

    Sur un semi les ravitaillements sont suffisants, s’il y a des bananes c’est très bien cela redonne de l’énergie, et pour l’eau il faut penser à la boire en petites gorgées, moi je la garde un peu en bouche pour me rafraichir avant de l’avaler.

    L’échauffement est souvent sur la ligne de départ et n’est pas tellement approprié par rapport à la distance qu’on s’apprête à faire, on peut faire des petits sauts, des montées de genoux et des talons fesses, des mouvements circulaires pour le haut du corps et trottiner sur place pour se chauffer les muscles, mais avec 30 000 personnes sur la ligne de départ, en général on piétine sur les deux premiers kilomètres.

    Je ne m’étire pas tout de suite après, je bois beaucoup et j’attends d’être chez moi pour m’étirer. J’ai découvert y a peu de temps le foam roller, et après une course je dors les jambes surélevées, douche gelée sur les jambes après la course, les pieds et les mollets dans une bassine de glaces, et si on peut se faire masser c’est le top. C’est très bon de recourir sur les courbatures, deux jours après partir sur un petit footing tranquille pour décontracter les muscles et faire circuler le sang".

    497

     

    Sophie V

    Derniers articles

    1. Activité aquatique : pourquoi en faire et laquelle choisir ?
    2. Sport aquatique : explications et bienfaits pour la santé
    3. Interview ResoConcept - Fabien Abadie