Sport et sophrologie : boostez votre motivation et améliorez vos performances

    Sport et sophrologie : boostez votre motivation et améliorez vos performances

    Visualisation, pensée positive, ressentis, respiration… autant de petites techniques développées notamment en sophrologie qui peuvent nous aider à se sentir mieux et à optimiser nos ressources et nos potentiels.

    MaSalledeSport vous donne quelques explications et conseils avec la sophrologue Delphine Bourdet.

    Visualisation, pensée positive, ressentis, respiration… autant de petites techniques développées notamment en sophrologie qui peuvent nous aider à se sentir mieux et à optimiser nos ressources et nos potentiels. MaSalledeSport vous donne quelques explications et conseils avec la sophrologue Delphine Bourdet.

    1.Travailler son intention

    La motivation pour aller faire du sport va venir en premier lieu de l’histoire que l’on va se raconter. Se dire « je vais faire du sport pour travailler mes abdos » n’est pas très motivant, en revanche se répéter « après un cours de yoga ou un cours de body-combat je me sens vivant et en harmonie », la motivation n’est plus la même. Travailler sur son intention dans la pratique du sport est très important. Il faut se rappeler à quoi est dédiée notre pratique, quels bénéfices on en tire, et bien penser que le sport aide à atteindre un objectif global comme être moins stressé ou devenir plus patient.

    2. Ressentir l’état désiré

    L’idée est d’avoir un objectif sur le long terme et de ressentir l’état désiré. Si par exemple vous souhaitez perdre du poids, visualisez-vous dans 6 mois, non pas sur l’aspect physique mais sur la manière dont vous vous sentirez avec les kilos en moins, solide, dynamique, confiant… Quand vous ferez du sport, vous vous connecterez à cet état là, c’est ce qu’on appelle la pensée positive.

    3. Pratiquer en conscience

    Les personnes qui font du rameur en lisant un magazine ou du tapis de course en regardant la télévision ne peuvent pas vraiment être dans leur corps, elles ne peuvent pas sentir les graisses brûler et les muscles travailler. C’est important de bien se visualiser et de ressentir pour augmenter les performances et y mettre plus d’intention et d’intensité.

    4. Pour les athlètes qui font de la compétition

    Pour les personnes qui font de la compétition, la visualisation sera différente, il faut s’imaginer déjà gagnant : à qui on racontera sa victoire, comment on se tiendra sur le podium, réfléchir dans quel restaurant on fêtera cela. Il faut partir dans l’idée que c’est déjà arrivé. Car cette sensation de déjà arrivée s’ancre sur des détails et les pensées deviennent la réalité. Si on pense que l’on va gagner, on fera son sport comme un gagnant, a contrario si on pense perdre on ira avec moins d’énergie. Se dire que l’on a  déjà gagné et se projeter comme gagnant, aide à renforcer sa motivation et sa façon de faire pour atteindre ses objectifs. 

    Il est préférable de pratiquer cet exercice dans un état de détente, cela peut être après un bon hammam ou pendant un sauna.  L’idée est d’intégrer cette visualisation dans un état de détente mais surtout de s’en rappeler. De nombreux athlètes ont recours à la sophrologie car on voit que le mental fait beaucoup. Pour préparer à la compétition, la sophrologie apprend également à maitriser les techniques respiratoires, à gérer le stress et à recentrer sa concentration sur le moment présent.  

    Sophie V

    Derniers articles

    1. Stop au sucre ! Pourquoi et comment le remplacer ?
    2. Top 10 des meilleurs salles de sport et studios parisiens
    3. Découvrez Mademoiselle Run : le site des runneuses heureuses et épanouies !