Le sommeil : un facteur primordial pour le sportif !

    Le sommeil : un facteur primordial pour le sportif !

    Nous dormons en moyenne 25 ans durant notre vie ! Un chiffre qui nous fait bel et bien prendre conscience de l'importance du sommeil chez l'être humain. Le temps passé sous la couette a notamment un impact sur notre forme physique, voila pourquoi les sportifs doivent être vigilants à ce sujet.

    MaSalledeSport fait le point et vous donne quelques astuces.

    Les heures "récupératrices"

    Il faut savoir que les heures de sommeil avant minuit sont les plus importantes car c'est les seules considérées comme "récupératrices". Ces heures là nous permettent de récupérer d'une nuit trop courte passée la veille par exemple. En réalité c'est surtout qu'à ce moment là on entre dans le premier cycle de sommeil qui est lent et profond (il est très difficile de réveiller un dormeur à ce stade). Les heures comptent donc doublent pour notre corps. La limite de minuit est plus un repère qu'une réalité, ce qu'il faut retenir c'est que dès que le corps montre les premiers signaux de fatigue le soir il ne faut pas hésiter à aller vous coucher (et c'est en général avant minuit que le corps le réclame). Ces repères valent pour toutes les personnes, mais sachez que chez le sportif le sommeil est un facteur très particulier. Il va permettre de récupérer après un gros effort, c'est notamment ici que la sieste a toute son importance ; le sommeil de nuit va quant à lui mettre le sportif dans de bonnes conditions pour un entraînement ou une compétition.

    Pendant ces heures de sommeil ou de micro repos les muscles vont pouvoir se régénérer en se mettant au repos. On élimine les toxines ce qui va permettre aux cellules de repartir comme neuves. Ce temps d'inertie pour le corps doit se dérouler dans les meilleures conditions pour permettre au corps de récupérer au maximum. Si cela vaut notamment pour les sportifs de haut niveau qui pratiquent le sport à outrance, cela s'applique également pour les sportifs amateurs qui veulent tenir un bon rythme d'entraînement sans se démotiver. Une mauvaise séance due à de la fatigue peut avoir un impact fort sur le moral, donc mieux vaut anticiper à l'aide de quelques astuces simples pour être en forme.

    Comment avoir un sommeil de qualité ? 

    Un adulte doit dormir entre 7 et 8h par nuit. Le sommeil est alors une succession de périodes de sommeil lent et de sommeil paradoxal. Un cycle dure en moyenne 1h30 et se répète environ 5 fois. Pour avoir un sommeil de qualité il faut éviter de s'entraîner tard en soirée au risque de retarder l'endormissement puisque le corps sera excité. Éviter également de faire un dîner trop copieux car la digestion a un gros impact sur la qualité du sommeil. Chez certaines personnes avoir un rituel avant de s'endormir aide à la bonnes qualité du sommeil (lecture, bain, tisane...). Il faut évidemment éviter de fixer un écran juste avant de dormir (télé, ordi, téléphone...) au risque d'augmenter l'activité cérébrale et de s'endormir énervé. Enfin, surveiller la température de la chambre  : - 19°C suffisent. 

    Pour ou contre la sieste ?

    Pour, mais attention pas n'importe comment. Il doit s'agir d'un court temps calme que vous vous accordez dans la journée qui ne doit pas excéder 15-20 minutes. La sieste ne doit pas non plus se dérouler dans votre lit pour éviter de dormir. Si vous vous endormez au lieu de faire une sieste le corps va entrer dans un mécanisme lent et très calme peu bénéfique si vous enchaînez sur un entraînement. 

     

    Elisabeth

    Derniers articles

    1. Renforcement musculaire : 4 bonnes raisons d’en faire lors de vos séances sportives
    2. Renforcement musculaire : comment le pratiquer ?
    3. Arts martiaux : origine et description de ces sports de combat