Je suis Bonne : l'interview d'Aurélia

    Je suis Bonne : l'interview d'Aurélia

    je suis bonne

    A la tête de la communauté Je suis bonne, Aurélia propose des brunchs maison et des cours de yoga à la Bonne Maison. Adepte d’un style de vie simple et sain, elle planche aujourd’hui sur un nouveau projet avec Julie de Melle Run, et a rejoint les équipes de coachs de Let’s ride.

    ZippyPass vous dévoile tout.

    Quel est le parcours qui t’a menée jusqu’à Je suis bonne ?

    Fille d’expat j’ai vécu en Grèce au Cameroun et au Maroc, c’est donc tout naturellement qu’après une scolarité en France je suis partie faire mes études supérieures, master 2 de communication et marketing, à New York, Beijin et Tokyo. J'ai ensuite réalisé plusieurs stages dans l'univers du luxe, puis je suis partie en Australie trois mois et j’ai découvert un mode de vie sain et simple qui m’a séduite. Les filles faisaient du sport et mangeaient correctement sans se contraindre et en se faisant plaisir. A mon retour, j’ai travaillé chez Orange comme chef de projet mais ayant toujours en tête le style de vie que j'ai découvert en Australie je me suis mise à écrire et partager la vision de ces australiennes via le Tumblr « Je suis bonne » qu’avait créé la sœur de mon copain. Ensuite j’ai travaillé comme chef de projet digital chez Mazarine. Cela ne me convenait pas et d’un commun accord nous avons cessé notre collaboration, je me suis dit que c’était le moment de me consacrer au projet « Je suis bonne » à 100%.

    cours de yoga

    Peux-tu présenter ce concept de « Je suis bonne » ?

    A la base ce projet était de créer une communauté et de donner envie aux nanas de se faire du bien à travers le sport ou l’alimentation, mais simplement sans que cela relève de la performance. Je donne donc des conseils quotidiens, un bon plan par jour, sur le site (Par ici) sous forme de calendrier. Pour développer l’idée de communauté j’ai commencé à organiser des brunchs dans des lieux qu’on me prêtait en m’inspirant du concept de brunchs clandestins d’Inès. Puis avec mon copain nous avons emménagé dans un appartement plus grand pour pouvoir organiser des brunchs le week-end et des cours de yoga la semaine.

    cours de yoga

    De quoi t’inspires-tu pour tes brunchs ?

    Tout d’abord ils sont sans gluten et on peut les qualifier de « sain » : on mange gourmand avec des produits simples. Je cuisine souvent cru et j’ajoute beaucoup d’épices du Maroc, je m’inspire aussi du banana bread américain et de plats que j’ai pu goûter là-bas ou en Australie. J’admire beaucoup ce que cuisine la Ginguette d’Angèle et je regarde les blogs anglais et américains. Les idées viennent aussi quand je fais le marché. Pour l’ambiance, j’essaye de m’inspirer de ma vie au Maroc : la maison était toujours pleine de monde, et c’est ce que j’ai voulu retrouver, la convivialité d’un repas avec des personnes qui viennent d’horizons différents.

    brunch

    Quels sont tes nouveaux projets ?

    Avec Julie de Melle Run nous nous associons pour créer un lieu de vie appelé « Chez Simone », reposant sur les piliers « bien manger, bien bouger, bien-être ». L’idée est de trouver un grand appart dans lequel les gens pourront venir pour le petit-déjeuner ou le déjeuner et prendre des cours de yoga, de boxe, et d’autres entrainements. Julie fera également partir ses runs de ce lieu. Nous organiserons aussi des ateliers consacrés au développement personnel. En parallèle je rejoins l’équipe de coachs de Let’s ride, l’idée d’embarquer les gens pendant 45 min sur un vélo pour qu’ils lâchent prise me plait beaucoup.

    Sophie V.

    Derniers articles

    1. Activité aquatique : pourquoi en faire et laquelle choisir ?
    2. Sport aquatique : explications et bienfaits pour la santé
    3. Interview ResoConcept - Fabien Abadie