Rencontre avec Carole Castellani, française la plus fit de l’année 2016

    Rencontre avec Carole Castellani, française la plus fit de l’année 2016

    A 28 ans, Carole Castellani termine 3ème des French Throwdown, l’équivalent des championnats de France de CrossFit, une compétition qui sacre l’homme et la femme (mais aussi les équipes et les masters) les plus en forme de l’année. L’année dernière, Jessica Vetter s’était adjugée une très belle 14ème place (en bonne #fitfrenchie qu’elle est, elle grappille encore 5 places cette année). Pour l’édition 2016, Carole est donc la française la plus Fit de l’année, terminant derrière la gagnante Kirsty Oliver, Hayley Coulby et ex-aequo avec Lisa Eble. Ancienne gymnaste, la native de Sausset les Pins (près de Marseille) a toujours baigné dans l’univers du sport. Triathlon, Handball, natation, puis Rugby à XV et à VII avec quelques stages en équipe de France, Carole est préparatrice physique au centre de formation du Rugby à Lyon, où elle s’occupe de la forme (explosivité, vitesse, puissance...) des futurs Chabal, Szarzewski et autres Michalak.

    carole castellani

    A 28 ans, Carole Castellani termine 3ème des French Throwdown, l’équivalent des championnats de France de CrossFit, une compétition qui sacre l’homme et la femme (mais aussi les équipes et les masters) les plus en forme de l’année. L’année dernière, Jessica Vetter s’était adjugée une très belle 14ème place (en bonne #fitfrenchie qu’elle est, elle grappille encore 5 places cette année). Pour l’édition 2016, Carole est donc la française la plus Fit de l’année, terminant derrière la gagnante Kirsty Oliver, Hayley Coulby et ex-aequo avec Lisa Eble. Ancienne gymnaste, la native de Sausset les Pins (près de Marseille) a toujours baigné dans l’univers du sport. Triathlon, Handball, natation, puis Rugby à XV et à VII avec quelques stages en équipe de France, Carole est préparatrice physique au centre de formation du Rugby à Lyon, où elle s’occupe de la forme (explosivité, vitesse, puissance...) des futurs Chabal, Szarzewski et autres Michalak.

    Ayant plusieurs compétitions à son actif, l’athlète de la box CrossFit Lyon s’entraine dur pour se préparer au jour J. L’occasion pour ZippyPass de découvrir une athlète disponible et sans chichis.

    Française la plus fit de l’année, ça envoie du bois, non ?

    carole castellani

    Carrément ! Surtout quand on a commencé il y a seulement 2 ans et demie ! J’étais venue pour faire de mon mieux. Pour moi, cela signifiait participer à la finale. Monter sur le podium et partager cette 3ème place devant un public en feu, c’était une belle émotion et une belle expérience. 

    Comment as-tu connu le CrossFit ?

    Nicolas, le fondateur de la box CrossFit Lyon, était à mes côtés en face de Staps. Etant dans le monde de la préparation physique, je savais à quoi ressemblais le Crossfit. J’ai cherché sur le net et essayé. Gros coup de cœur. Le CrossFit a parfaitement matché avec la façon de voir les choses : no pain, no gain. J’avais déjà touché a plusieurs disciplines, donc, devenir une athlète accomplie au sens large du terme me plaisait beaucoup.

    Quelles sont tes forces, tes faiblesses ?

    carole castellani course

    Je suis une athlète assez polyvalente. J’ai un cardio pas mauvais, car j’évolue toujours en numéro 13 ou 15 au rugby, idem pour mon niveau de gym... Mais, j’ai un gros pépin avec les doubles sauts de corde (double-unders pour les initiés), les muscle-ups, (où l’on se hisse au dessus de la barre après une traction, ndlr) et les épreuves de force comme les squats avec des barres très chargées. A travailler, donc !

    Comment s’est passé ton weekend des French Throwdown ?

    Très bien ! L’évènement est de plus en plus pro, très ponctuel concernant les horaires, et le public très chaud ! Les workouts étaient très variés, certains m’ont beaucoup plu, d’autres moins laissés quelques marques. Par exemple, les muscles-ups m’ont littéralement tué les mains ! Résultat, j’ai dû bander mes mains pour faire les snatchs (les arrachés, ndlr), ce qui m’a coûté pas mal de points. Mais c’est le jeu et la beauté de l’expérience !

    Qu’est-ce qui te plaît dans l’univers du CrossFit ?

    carole castellani crossfit

    Pour moi, ce n’est pas seulement un sport ou un moyen de rester en forme. C’est un mode de vie. J’essaie de profiter au maximum de ce qui m’arrive et ce que je vis. Bien sûr, j’en « bave » comme toutes les personnes qui essaient d’exceller. A ce sujet, vivre une compétition est un bon moyen de gagner en expérience et de repousser ses limites. En qualifications ou en final, on est soumis à un stress important que l’on apprend à gérer pour se sublimer.

    Quel type d’alimentation as-tu choisi ?

    La mienne ! Je reste à l’écoute de mon corps et de mes besoins. Pas mal de fruits et légumes, d’amandes… Mais le cliché de l’athlète riz/poulet se vérifie. J’adore ça !

    J’aime manger sain, mais je me prive de rien. Je prends quelques shakers protéinés, très pratiques quand je n’ai pas le temps ni l’envie de cuisiner.  J’ai augmenté mes doses d’entrainement (environ 2 par jour), donc mes besoins sont différents qu’une CrossFitteuse qui s’entraine pour rester en forme.

    Un conseil pour les CrossFitters en devenir ?

    carole castellani

    Essayez ! N’ayez pas peur. Personne ne vous forcera à pratiquer le CrossFIt 8 fois par semaine avec l’intensité d’athlète de haut niveau. Simplement, on vous demandera de donner le meilleur de vous-même. Donc, au lieu de fantasmer derrière des vidéos Youtube en vous disant que ce n’est pas fait pour vous, rendez-vous dans une box, essayez 1 à 2 fois par semaine pendant 2 mois, et là vous aurez un vrai aperçu de la discipline. 

    Quel regard portes-tu sur l’univers du CrossFit au féminin ?

    carole castellani

    Le niveau se densifie, et les filles commencent de plus en plus tôt la pratique. Comme au rugby, je ne trouve pas de différence de traitement entre les filles et les garçons, et ça, c’est plutôt chouette. Concernant les perceptions d’autrui sur les corps de ceux qui font pas mal de sport, sur les corps des femmes en particulier. Dans la rue, lorsque l’on sort avec des amis en shorts et débardeurs, les gens nous regardent interloqués parce qu’on est musclés. Or, cela ne devrait pas être dans le sens-là, le problème. Pour moi, un corps musclé », c’est un corps en bonne santé !

    Que penses-tu d’une initiative comme ZippyPass ?

    En fait, je ne connaissais pas. C’est top ! Si ça peut pousser des gens à tester le CrossFit ou à se bouger plus et différemment de ce qu’ils ont l’habitude de faire, je valide !

     

    * Suivez-là sur son Instagram

    Charles Brumauld

    Derniers articles

    1. Renforcement musculaire : 4 bonnes raisons d’en faire lors de vos séances sportives
    2. Renforcement musculaire : comment le pratiquer ?
    3. Arts martiaux : origine et description de ces sports de combat