J'ai testé : "comment se sevrer du sucre"

    J'ai testé : "comment se sevrer du sucre"

    Tout d'abord, je dois avouer que mon test "sans sucres" n’a duré que 5 (longs) jours, pas plus ! J'en garde néanmoins certaines petites habitudes faciles à adopter et bonnes pour mon corps sans pour autant être radicale... je vous raconte tout en détails pour comprendre déjà pourquoi je me suis infligée ce petit défi !

    Les régimes sans sucres ajoutés ont le vent en poupe. Cette addiction est décriée par de nombreux professionnels de l’alimentation et on trouve de nombreuses astuces dans des ouvrages et sur internet pour se « sevrer » en changeant nos habitudes alimentaires sucrées. En ce qui me concerne, j'ai toujours regardé cela de très loin car pour moi une vie non sucrée me semblait bien triste. Je suis complètement addict aux desserts et quand on me demande « tu es plutôt sucrée ou salée », la réponse est sans hésitation que "je pourrais manger sucrer aux trois repas de la journée mais je me retiens parce que je sais que ce n'est pas équilibré ». Donc quand j’ai annoncé à mon entourage que je n’allais pas manger de sucres pendant quelques jours, ils m’ont tous ri au nez.

    Jour 1

    D’ordinaire, je commence ma journée par des tartines beurre + confiture maison. J’ai donc dû faire l’impasse sur mon petit déj’ habituel et opter pour un smoothie frais maison. Banane + fraises + lait d’amande mixés au blender et j’ai siroté tranquillement ce délicieux breuvage sans sucres ajoutés au réveil.

    A midi, je n’ai pas tellement changé mes habitudes. Viande blanche, riz et légumes composaient mon assiette. Par contre, je finis toujours pas une touche sucrée au dessert ou par exemple un peu de chocolat noir avec mon café, mais dans le cadre de mon test c’était impossible. Je me suis contentée d’une pomme.

    Le soir, je fais toujours du sport et je mange après l’entrainement. Et souvent, je m’octroie quelque chose de sucré. Cette fois, j’ai mangé un repas normal et équilibé sans sucres.

    J’ai bu plus d’eau que d’habitude (un peu pour compenser mon manque de sucres je suppose).

    Les autres repas de la semaine se sont déroulés de la même façon et donc sans aucun sucre raffiné.

    Jour 2

    En me levant le matin, j’ai testé le son d’avoine au petit déjeuner avec du lait d’amande. Cela tient bien au ventre pour ne pas ressentir de sensation de faim avant midi.

    Mais le jour 2, je sentais déjà que le sucre me manque un peu. J’ai donc cherché sur internet une recette de gâteau aux pommes sans sucres et sans beurre. Bingo, j’ai trouvé et je me suis immédiatement mise à cuisiner, histoire de me préparer un goûter gourmand. Le sucre est remplacé par de la banane écrasée et le beurre par du yaourt nature. La texture finale est différente, mais il était délicieux au goût. Enfin, j’ai pris plaisir à pouvoir manger un morceau de gâteau.

    Jour 3

    Grosse migraine ! C’est à ce moment que j’ai compris que le sevrage était en route. Je n’ai jamais mal à la tête d’habitude et là je me suis réveillée de mauvaise humeur et avec un mal de crâne indéfini. Je ne me suis pas tout de suite dit que c’était parce que mon corps avait envie de sucre, j’ai compris à midi quand en buvant mon café j’aurais volontiers mangé un de chocolat (voire une tablette complète).

    J’ai bu plusieurs thés et tisanes dans la journée pour me donner gout à d’autres saveurs.

    Jour 4

    Je n’avais aucune sensation de faim et aucune envie de manger. Je me sentais également un peu fatiguée. Comme si les repas sans sucres étaient sans intérêt. Je me suis alors forcée à cuisiner des choses (salées) que j’adore pour quand même me faire plaisir.

    Jour 5

    La routine était installée et je n’avais plus forcément envie de me ruer sur l’armoire à gâteau. J’ai fait un tour au rayon bio de mon magasin pour regarder un peu ce qui se faisait sans sucres ajoutés. J’ai également cherché plusieurs recettes sur internet qui s’intègre dans le cadre de ce régime.

    J’avais le ventre moins ballonné et je me sentais bizarrement légère alors que j’avais simplement supprimé les sucres sans forcément manger moins en quantité dans la journée.

    Et contrairement à la veille, je me sentais en super forme.

    Jour 6

    J’avais un repas de famille où faire l’impasse sur le dessert était impossible. C’était donc ma reprise sucrée. J’ai donc pris une part de gâteau comme prévu et je l’ai amplement savourée. En tout cas, j’ai voulu, mais elle n’avait pas la saveur à laquelle je m’attendais. Surement parce que j’ai pris conscience que ce n’était pas l’idéal pour mon corps.

    Maintenant depuis quelques jours j’ai repris une alimentation normale sans restriction, mais naturellement, je vais plus manger un fruit qu’un gâteau sec pour le gouter. Le matin je teste différentes choses sans sucres pour varier les plaisirs. Je bois plus que d’habitude et je me sens en super forme.

    J’ai trouvé plusieurs sortes de petits gâteaux secs sans sucres que j’apprécie grignoter en cas de petits creux.

    Une vie avec moins de sucres même quand on est complètement accro est donc envisageable et apporte de nombreux bienfaits. 

    Gianina Plesca

    Derniers articles

    1. Stop au sucre ! Pourquoi et comment le remplacer ?
    2. 5 assiettes à IG bas faciles à faire
    3. Découvrez Mademoiselle Run : le site des runneuses heureuses et épanouies !