Le Guide N°1 pour trouver votre salle de sport en France

Asics se met au training : les clefs pour être performant

Asics se met au training : les clefs pour être performant

A l'occasion de son nouveau corner qui a pris place au premier étage du BHV Marais, la marque Asics a souhaité mettre en avant son positionnement « training » qu'elle ajoute à sa gamme running déjà populaire. Et pour montrer qu'un bon entrainement nécessite d'avoir de bonnes notions en équipement, nutrition et un programme adéquat, la marque a proposé à quelques sportives (dont nous !) de tester trois ateliers dédiés.

Ma salle de Sport vous fait un petit compte-rendu.

Le test de foulée

J'avais prévenu, je ne suis pas une grande runneuse ! Mais heureusement, on me demande de courir qu'1'30 sur tapis, avec une paire de baskets équipée de capteurs. On me montre ensuite les images de ma foulée au ralenti sur l'ordinateur. Premier constat, je suis « fore foot runneur », en gros mes premiers impacts se font sur l'avant du pied, et pas sur le talon comme la majorité des runners.

On m'explique que ma position est la plus naturelle mais qu'elle sert surtout pour de la vitesse, car elle est plus difficile et douloureuse que celle sur le talon pour de l'endurance. Ah et puis j'ai également une légère pronation. Du coup les baskets qui me conviennent le mieux pour courir ou m'entrainer sont celles avec un amorti ou du gel à l'avant du pied et non pas à l'arrière. Je comprends donc que mes problèmes récents de tendon sont liés au fait de prendre appui sur mon avant-pied, et sans les baskets adéquates.

Côté nutrition

Je passe ensuite à l'atelier nutrition en m'entretenant avec la nutritionniste Alexandra Dalu. Comme nous n'avons que 20 minutes, on aborde les points essentiels pour ma vie de sportive, sans prendre trop le temps de vraiment entrer dans le détail. Quand je lui fais état de ma pratique (des entrainements de haute intensité ne dépassant pas 1h), elle m'informe que logiquement je n'ai pas besoin de boire pendant ma séance. Hors, c'est une chose qui me semble impossible. Alexandra m'explique que c'est parce que je ne m'hydrate pas assez au quotidien, et que je suis censée boire 2 litres d'eau/jour, et me conseille de privilégier de l'eau avec des minéraux (type Hépar ou Salvetat).

La nutritionniste me recommande également vivement de prendre une ampoule de vitamine D tous les mois pour éviter les crampes. Côté petit déjeuné, la combinaison idéale reste des oranges pressées, des oeufs et un peu de pain aux céréales.

Le programme sportif

Dernier atelier, celui du programme sportif avec un coach de la société PREPAR. Mes objectifs sont un peu flous, à vrai dire je fais surtout du sport pour m'entretenir, avoir la forme et garder une silhouette convenable (ne pas grossir quoi).

Comme je fais grossomodo deux séances de HIIT et deux séances de CrossFit par semaine, avec plus ou moins de variantes selon les activités que je teste, le coach n'a pas grand chose à redire à mon programme, si ce n'est l'importance de jours de récupération. Pour progresser et être performante il faut se reposer, sinon on stagne. Ça semble logique dit comme ça.

Et le yoga c'est considéré comme de la récup non ? Non, m'informe le coach, un jour de récup c'est vraiment un jour de récup, ou à la limite un jour avec stretching. Oups.

Sophie V.