Le Guide N°1 pour trouver votre salle de sport en France

Rachael Newsham, l'icône Les Mills

Rachael Newsham, l'icône Les Mills

Directrice des programmes BodyCombat© et Sh'bam© de l'empire new-zélandais Les Mills, Rachael Newsham est une icône dans le milieu du fitness. Rencontre avec une incontournable fitgirl.

 

Depuis combien de temps pratiques-tu le sport ?

J'ai commencé le sport petite, j'ai pratiqué la natation, l'équitation, la danse puis les arts-martiaux. Le sport doit être un plaisir avant tout, et je suis contente d'être passée d'une activité à une autre avant de trouver celle qui me plaise vraiment.

 

Comment as-tu rejoins l'équipe Les Mills ?

Je suis devenue instructeur Les Mills à 18 ans dans un club de sport en Angleterre. Ce club donnait des cours de BodyPump© et ça a été ma première expérience Les Mills. La première édition que j'ai donnée était la numéro 29 et en janvier nous allons fêter la 100ème ! Début 2017 il y aura un énorme événement pour célébrer cet anniversaire dans le monde entier.

 

Tu es directrice des programmes BodyCombat© et Sh'bam©, qu'apprécies-tu dans ces deux disciplines ?

Les sensations que ces deux programmes m'apportent sont assez complémentaires. Après un BodyCombat© je me sens rechargée à bloc, puissante, forte et pleine d'assurance. Alors qu'avec Sh'bam© je me sens joyeuse et détendue, plus attirante et plus confiante au niveau de ma féminité.

 

Comment se déroule la création des nouvelles chorégraphies ?

 On choisit d'abord les musiques puis on travaille et on établit les workouts. Ensuite on les fait tester à plusieurs membres de la salle de sport Les Mills en Nouvelle Zélande et on tient compte de leurs retours pour apporter des modifications. Cela prend environ 6 à 7 semaines avant que nous filmions les chorégraphies à envoyer aux instructeurs.

 

A quoi ressemble une journée de Rachael Newsham ?

Je me lève assez tôt, je prends mon petite déjeuner, shaker de protéines, porridge et flocons d'avoines, je prends une douche, mon sac et je pars au travail rejoindre la salle Les Mills. Quand j'arrive je bois un café et je m'installe derrière mon ordinateur pour m'occuper de mon travail administratif. Je me fais un petit workout puis je déjeune. J'enchaine avec des réunions, je me refais un workout pour anticiper les prochaines chorégraphies Les Mills et je rentre chez moi.

 

Que penses-tu de tout l'engouement des réseaux sociaux autour du fitness ?

C'est un bon moyen de communication et d'inspiration mais je trouve que ça met aussi beaucoup de pression aux jeunes, ça m'inquiète un peu pour le futur. Je sais bien qu'il faut évoluer avec la société, mais je ne suis pas très friande de cette course aux likes. Pour communiquer je trouve ça super, je m'en sers d'ailleurs pour partager avec les personnes qui me suivent, mais pour certains les réseaux sociaux deviennent leur « tout » et c'est un peu dangereux.

 

Comment définirais-tu le fitness ?

Pour moi le fitness c'est comme une relation amoureuse, il faut aimer et se sentir bien avec son partenaire. SI on vit la discipline que l'on pratique comme une épreuve il faut arrêter et passer à autre chose. C'est important de tester plusieurs activités et de trouver celle qui nous convient vraiment. Et si vous n'aimez pas le fitness tant pis, faites de l'équitation, de la natation... du moment que vous pratiquez une activité sportive qui vous plaise !

Sophie V.