Accès PRO

La coach du mois : Julie Ferrez

La coach du mois : Julie Ferrez

Julie Ferrez est la coach forme et bien-être des célébrités. Mais pas que. Pour moi, c'est surtout la coach « good vibes », pleine de bonnes idées & inspiratrice de nos ressources intérieures. Mais qui se cache vraiment derrière la coach, l'ex athlète, la chroniqueuse de Télématin le samedi ?

Propos recueillis par Charles Brumauld

1. Ta vie, ton oeuvre, ton parcours ?

Le sport, d'abord...Disons que je suis tombée dedans étant petite. Au début, de la danse classique (de 6 ans à 12 ans), puis de la gymnastique. Dans cette bourgade (Hauteville – Lompnès) de 4/5000 habitants, certains ne me jugeaient pas assez au niveau pour intégrer l'équipe de compétition, mais physiquement, j'avais du répondant, et surtout, beaucoup de détermination. J'ai donc continué (de 12 à 22 ans à raison de 20 h par semaine) puis en arrivant à Paris, j'ai fait de l'aérobic sportive jusqu'à devenir vice-championne de France puis qualifiée Europe et monde.

2. Pas mal ! Qu'est-ce qui t'a amenée au coaching ?

Une vidéo ! Un jour, j'ai vu à la télé une femme, américaine, avec des cheveux roses, qui faisait du step chez un client particulier. Je me suis dit « c'est ça que je veux faire, je veux faire bouger les gens ! ». J'ai donc passé mon DEUST des métiers de la forme à Lyon, et commencé à coacher dans une grande enseigne parisienne de clubs de sport. Et là, pas trop mon truc. En tant que gymnaste, j'étais très tatillonne sur la posture, le détail, la bonne position. Je n'arrivais pas à avoir cette prise en charge rapprochée des élèves. Et puis, je n'ai jamais été dans une optique d'esthétisme pur ou de performance. J'ai rencontré une personne qui recherchait un coach afin d'intégrer la remise en forme de l'Hôtel Ritz à Paris. Un après, je suis devenue Manager Fitness et développé une clientèle privée.

3. Qu'est-ce qu'une personne en forme, pour toi ?

Principalement, quelqu'un qui prend du temps pour soi. Bien sûr, s'octroyer du temps pour croupir dans un canapé ne va pas vous mettre sur le chemin de la forme. Mais je constate que lorsque les gens prennent du temps, leur temps, ils se bougent davantage, testent des activités, font leurs courses eux-mêmes, cuisinent davantage... Au final, ils sont donc plus en forme !

4. Combien de fois t'entraines-tu pour entretenir ta forme physique ? Quelles sont tes habitudes alimentaires ?

Tous les matins, je mets mon corps en route avec au moins 30 minutes de Yoga. Ça m'aide à m'aligner, à rester souple et forte en même temps. Le week-end, une petite sortie cardio (running) ou cardio et renforcement musculaire. Côté nutri, je n'ai pas franchement d'interdits. Je ne mélange pas les glucides et les protéines animales, je mange 4 à 5 fois par jour en petite quantité. Je suis gourmande, plus salé que sucré. J'applique mon bon sens, en faisant à la qualité de mes apports nutritionnels (pas de produits transformés ou bizarres) et en me faisant plaisir : oui, les coachs savent aussi s'amuser et boire du bon vin entre amis ! Mais ils ne le font clairement pas tous les soirs !

5. Quelle mauvaise habitude sportive constates-tu le plus souvent chez tes élèves ?

L'excès. C'est flagrant. Pour l'alimentation comme pour le sport. « Je fume 20 clopes par jour puis plus rien pendant un mois », « je sors tous les soirs cette semaine, et détox la semaine d'après », « j'ai du temps, je fais du sport deux fois par jour parce qu'après je ne pourrai plus ». La notion d'équilibre a du mal à faire son chemin. L'équilibre, ce n'est pas la diète, l'ascèse, la non-vie. L'équilibre n'est rien d'autre que ce qu'il est ! Un horizon vers lequel on tend. On s'amuse une soirée, hop, le lendemain, pas d'alcool ou de produits acidifiants, mais plutôt légumes verts et légumineuses. Pour reprendre le sport, on y va progressivement, on adapte les charges, on récupère suffisamment pour atteindre les paliers, au lieu de se jeter dedans comme un dératé ! On se crée un rendez-vous bien être et forme et on le garde sur la durée.

6. Quel mantra/ pensée positive te fait avancer dans la vie ?

Il y en a plusieurs. Celui qui me suit depuis très longtemps est le proverbe indien « Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester ». Tout y est. Sinon, deux vers du poème de William Ernest Henley que Nelson Mandela relisait souvent durant ces années de détention : « Je suis le maître de mon destin, Je suis le capitaine de mon âme ». L'idée n'est pas de tout maîtriser, mais de choisir le plus possible ce que l'on veut vivre, en cohérence avec ses valeurs, son esprit, son âme.

7. Aujourd'hui, quels conseils donnerais-tu aux futurs coachs ?

D'être passionné. Pas de soi, mais des autres. Si l'on ne pense qu'à soi, son reflet dans le miroir, son égo déplacé, n'y pensez même pas ! Idem si l'on veut faire ce métier pour devenir millionnaire ou ne penser qu'à l'argent. No way. Le coaching, c'est un métier par l'humain, pour l'humain. Donc, le rapport aux autres est primordial. Il faut vouloir profondément apporter du bien-être à autrui.

8. Quand tu stagnes avec des élèves de longue date, tu fais quoi ?

Ça dépend des situations... Soit je fais quelque chose de complètement différent, soit je lâche un peu de lest. J'ai formé plusieurs coachs à ma méthode, mais chacun(e) possède sa propre approche, sa personnalité, sa fit-touch.... Donc, je peux lâcher du lest une ou deux semaines avec eux afin que mon élève change de repère, travaille différemment. Lorsqu'on revient ensemble, je lui ai manqué, et moi aussi ! Et c'est reparti pour un nouveau cycle d'entrainement !

9. Comment arrives-tu à garder ta motivation de coach intacte ?

Je n'en sais rien ! J'aime ce que je fais ! Je crois que c'est le meilleur moteur ! Peut-être parce que je me suis toujours senti libre : de donner beaucoup de cours, puis un peu moins pour faire des vidéos sur le net, animer des chroniques, écrire des livres, faire des events, booster mon site, ou développer mes propres studios en entreprise...

10. Tes actus, tes projets ?

En plus du site, j'ai trois escales à venir (Ardèche 16-17-18 juin, 5 jours dans le Tarn du 25 au 30 juillet, Ibiza du 17 au 21 octobre), et deux petits bouquins qui vont sortir chez Marabout. Je développe également des studios de fitness en entreprise, comme ça, #noexcuse pour les salariés qui « n'ont pas le temps de faire de sport ». Le premier a ouvert il y 2 ans au Groupe Yves Rocher». Bref, je ne m'ennuie pas !

Retrouvez-là sur son site, sur Instagram ou Facebook

}