Le Guide N°1 pour trouver votre salle de sport en France

J'ai testé le Mihabodytec !

J'ai testé le Mihabodytec !

Un training rapide et efficace en moins de 20 minutes ? En matière d'électrostimulation, j'avais fait quelques progrès, avec la pose d'électrodes sans fils. Mais je fus surpris par l'efficacité de la combinaison Mihabodytec. Je vous emmène ?

J'avais pris rendez-vous avec l'attachée de presse de la marque, dans le seul centre parisien dédié entièrement à la technologie, l'IronBodyFit, un studio fitness situé dans le 17ème arrondissement de Paris. Après avoir signé la décharge de responsabilité (je ne porte pas de pacemaker, je suis pas enceint(e) ni épileptique), je me dirige vers les vestiaires.

 

Le concept : l'électrostimulation en mouvement

 

Le Mihabodytec embarque un système électronique intégré dans une combinaison composée d'un gilet et d'un capri en lycra noir. Bon, le truc qu'on ne m'avait pas dit, c'est que l'ensemble s'enfile à même la peau. Donc, tout nu le Charly (dans les vestiaires, hein...). Ma tête à ce moment là :

 

http://giphy.com/gifs/surprised-shocked-hkMXte9dBJFfO

 

Je m'exécute néanmoins, tandis que l'attachée de presse humidifie la combi avec un gros spray à eau. « C'est presque pareil qu'avec le gel du Compex, précise-t-elle, mais comme ce n'est pas à même la peau, il faut rajouter de l'eau pour faciliter le contact ». Dont acte. Je me dirige donc vers la salle de gym, muni de ma « body armour » truffée d'électrodes.

 

La promesse : 20 minutes (presque) douche comprise

 

La séance dure 20 minutes et serait aussi efficace que quatre heures de sport en salle. Là, franchement, gros doute, parce que je n'ai jamais pu faire 4 heures de sport en salle. Je me serais ennuyé bien avant ! Là, plus question de rester devant l'ordi à attendre les contractions des electrodes. Le Mihabodytec combine mouvements de fitness ET électrostimulation. L'association des deux recrute donc plus de fibres musculaires que l'une ou l'autre des modalités de travail. En principe un exercice de musculation recrute 70% des fibres musculaires, le couplage avec l'électrostimulation permettrait d'atteindre les 100%. D'où les 20 minutes seulement !

 

La séance : 4 secondes de bonheur ?

 

Pour cette séance d'essai, j'ai été guidé par un coach en live (je veux dire, humain !), mais on peut tout à faire suivre les mouvements de son avatar. Dans la salle, je suis face à un pupitre électronique, avec 10 gros boutons, correspondant chacun à un groupe de muscle : quadriceps, fessiers, abdos, dorsaux, triceps, biceps, épaules etc. Pendant 20 minutes, ce sera 4 secondes de contraction intense / 4 secondes de repos. Bleu, je me prépare à contracter les muscles, les genoux déverrouillés, les abdos gainés. Rouge, je contracte. Vert, je me repose. Ça a l'air facile, mais tenir 20 minutes en évitant de se faire « surprendre »,  faut rester concentré ! Je commence doucement à sentir le fourmillement dans les quadriceps, la coach augmente progressivement l'intensité dans la phase de contraction et tourne un à un les boutons des autres groupes de muscles... Bientôt, je sens des contractions intenses, des abdos, des fessiers, des cuisses... Wahou ! ça envoie du lourd ! Agréablement surpris. Evidemment, comme tous les débutants, je reste en apnée pendant les 4 secondes de contraction et je m'essouffle. Le temps passe vite, mais la fin de la séance est dantesque, avec des séries de squats, du biceps curl, des exercices pour les dorsaux et les triceps... La contraction est parfois trop importante et je suis parfois obligé de baisser d'un cran ou deux.

 

Bilan ? J'ai transpiré ! Ça m'apprendra à prendre de haut tout ce qui n'est pas CrossFit. Sur le fond, c'était intense, alors même qu'il s'agissait d'une séance d'essai et que l'intensité est montée crescendo pour me montrer les possibilités. Avec une carte personnelle, vos paramètres seront enregistrés pour vos prochaines séances afin d'être dans le mille pour des résultats plus efficaces. Pour l'ambiance, j'étais tout seul cette fois-ci, donc, pas super fun vu que j'étais très concentré sur toutes les infos à assimiler. Mais, à 2 ou 3 amis, avec de la bonne musique, ça devient nettement plus sympa, surtout que l'on se fait aux contractions de 4 secondes au bout de deux séances, par automatisme, sans plus regarder les couleurs bleu, rouge, vert. Suite à cette première séance, j'ai eu des courbatures très prononcées pendant trois jours, ce qui explique sans doute la recommandation de la technologie : pas plus de deux fois par semaine. Même Usain Bolt, triple champion olympique du 100 mètres respecte cette prescription !

Ça coûte combien ? Environ 35 euros la séance, 60 euros en duo, sans abonnement. Des packs de 10 séances ou des pass trimestriels et semestriels sont également proposés sur le site d'IronBodyFit.  Filez sur la map de la marque pour trouver le centre le plus proche de chez vous. 

- Charles Brumauld